Coeur d’Acier

Coeur d’acier, tome 1. De Brandon Sanderson. Editions Le livre de poche, collection Orbit. 518 pages. 2013.

Suite à l’apparition d’une étoile étrange, des humains se sont retrouvés dotés de super-pouvoirs, qu’ils vont utiliser dans des buts purement égoïstes de domination et de destruction. David a été témoin du meurtre de son père par un de ces Epiques, l’indestructible Coeur d’Acier. Dix ans plus tard, devenu adulte, il est prêt à tout pour se venger et, pour cela, il va chercher à intégrer les Redresseurs, un groupe de rebelles dont le but est d’éliminer les Epiques.

J’entends beaucoup parler de Brandon Sanderson en bien, mais j’avoue que je ne suis pas très motivée pour me lancer dans une de ses grosses séries de fantasy. Alors quand j’ai trouvé en boîte à livres ce tome 1 pas trop épais d’une série courte, je me suis dit que c’était l’occasion de découvrir l’auteur sans m’engager dans quelque chose qui demanderait un trop gros investissement.

Je ressors de ma lecture plutôt contente de cette première incursion dans l’oeuvre de Sanderson, même si le roman n’est pas exempt de défauts.

Il y a un côté très YA dans ce premier tome: le héros, âgé de 18 ans, le manque de développement des autres personnages et des relations entre eux, les facilités dans le récit me semblent assez typiques des romans destinés à un public plutôt jeune. Même si les circonstances ont forcé David à devenir indépendant et débrouillard très vite, l’évolution qu’il a connue avant le début de l’histoire m’a semblé assez peu crédible.

Malgré tout, ça fonctionne plutôt bien, du fait que l’auteur ne nous laisse pas le temps de nous attarder sur les points qui pourraient fâcher: le récit est bourré d’action et de twists en tous genres. On ne s’ennuie pas une minute malgré les plus de 500 pages et le manque de développement de certains aspects, parce que tout va trop vite pour qu’on ait la présence d’esprit de s’en inquiéter.

Finalement ce qui m’a le plus dérangée dans cette lecture, c’est qu’à chaque fois que je voyais le mot « Epique » imprimé, je pensais à tout autre chose et ça me coupait un peu dans mon élan: le terme me renvoyait systématiquement à ce groupe 😆

Un roman qui a les défauts de ses qualités, mais qui a su maintenir mon intérêt jusqu’à la fin, même si j’avais compris certains faits (pas tous) longtemps avant les protagonistes. Si vous aimez les histoires de super-héros, même si ici le concept est un peu détourné, avec beaucoup d’action, cette série est faite pour vous 😉

Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour Coeur d’Acier

  1. Belle trouvaille ! Il est dans ma wish list et ta chronique me laisse espérer un roman assez accessible. Du peu que j’ai lu l’auteur, il est vraiment doué pour écrire des récits qui ne laissent pas de place à l’ennui…

    Aimé par 1 personne

  2. Allys dit :

    Depuis le temps que je vois passer du Brandon Sanderson, il va bien falloir que je me lance un jour 😉

    Aimé par 1 personne

  3. Effectivement il est très accessible et même si certaines choses sont un peu bizarres ça passe bien. J’ai lu 200 pages pour le moment, il faut que je le continue 😊

    Aimé par 1 personne

  4. Ping : Challenge Objectif du mois: bilan 2021-22 | Du côté de chez Cyan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.