La Dame en Noir

La Dame en Noir. De Susan Hill. Editions Archipoche. 199 pages. 1983.

Début du 20e siècle. Un jeune avocat est envoyé dans un village perdu du nord de l’Angleterre pour organiser la succession d’une vieille femme qui vivait recluse. A peine arrivé sur les lieux, il est confronté aux apparitions effrayantes d’une mystérieuse dame en noir qui hante les lieux.

On est ici dans un roman d’ambiance: il n’y a pas vraiment d’action, il s’agit de confronter un jeune homme ordinaire, au pragmatisme tout britannique, à des évènements surnaturels qui vont lui faire perdre son sang-froid et ses certitudes.

L’autrice nous décrit les lieux solitaires et déprimants, les voisins rendus muets par la peur du fantôme, les frayeurs de son héros, les conséquences de sa rencontre avec la Dame en noir. Le rythme est assez lent et la mise en place un peu longue, mais ça fonctionne, on a envie de savoir ce qui va se passer et de comprendre les origines de la hantise. La plume est agréable, c’est fluide, ça se lit facilement.

Si ce court roman m’a semblé efficace malgré le manque d’action, j’ai été assez déçue sur un point: la couverture nous annonce « la plus terrifiante histoire de fantôme de notre époque ». J’étais impatiente de frissonner avec les personnages! Or je n’ai pas trouvé que c’était même un peu effrayant. D’accord ce n’est pas Casper le gentil fantôme, des gens sont blessés ou tués et tout et tout, mais à aucun moment je n’ai ressenti la moindre petite angoisse, c’était assez frustrant. Je m’attendais à bondir de mon fauteuil au moins un peu et ça n’a pas du tout été le cas.

Si vous avez lu ce livre, je compte sur vous pour me dire si c’est moi qui suis insensible ou si vous n’avez pas été effrayé-e-s non plus 😉

Bonne lecture malgré tout, mais qui ne m’a pas apporté les frissons j’en attendais.

Publicité
Cet article, publié dans Lecture, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

17 commentaires pour La Dame en Noir

  1. Steven dit :

    Je ne connaissais pas ce roman mais son genre et son ambiance peuvent totalement me plaire. Je me le note pour l’automne prochain 😉

    Aimé par 1 personne

  2. J’aime beaucoup ce genre de romans d’ambiance même si j’aime quand ils me font un peu frissonner. Mais malgré ce point, c’est très tentant !

    Aimé par 1 personne

  3. Marion dit :

    J’ai beaucoup aimé, mais ce n’est pas le roman qui m’a fait le plus peur. J’ai plus adoré l’attente psychologique de savoir quand le drame allait arriver. Mais il ne m’a pas empêché de dormir comme Hex de Thomas Olde Heuvelt ou The Hollow Places de T. Kingfisher.

    Aimé par 1 personne

    • ducotedechezcyan dit :

      Je suis d’accord, on ressent une certaine attente, on a envie de voir quand et comment ça va se dénouer. Je pense que l’éditeur a fait une erreur en nous vendant le roman comme « l’histoire de fantôme la plus terrifiante », du coup on s’attend à quelque chose de vraiment effrayant et on ne voit finalement rien venir 😆
      En fait, j’avais eu plus de frissons avec certains passages de Lockwood & co qu’avec celui-ci, alors que c’est du YA 😆
      Je n’ai pas lu ces 2 titres, je vais aller voir de plus près, que mon prochain Halloween soit un peu plus frissonnant ^^

      Aimé par 1 personne

  4. Lynley dit :

    Je vais essayer et voir si tu es un coeur de glace ! 😛

    Aimé par 1 personne

  5. Ping : L’Abécédaire SFFF #2 | Du côté de chez Cyan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.