Spellman et Associés

Spellman et Associés. De Lisa Lutz. Editions Le Livre de Poche. 439 pages. (2007)

Chez les Spellman, le travail d’enquêteur est une affaire de famille. L’agence Spellman et Associés est plus qu’une entreprise familiale, c’est une addiction. Quand la plus jeune des enfants disparaît, Izzie, l’aînée des filles, va entreprendre de raconter l’histoire de la famille depuis le début pour essayer de comprendre comment on en est arrivé là.

Voici donc le lecteur embarqué dans l’histoire des Spellman. On passe assez rapidement sur les parents pour s’intéresser directement à la narratrice, enfant, puis ado rebelle et adulte un peu paumée et à ses relations avec les autres membres de la famille ou avec le commun des mortels.

J’ai lu ce livre assez facilement et plutôt vite. Et pourtant, j’ai détesté tous les personnages! Je ne comprends pas comment on peut se comporter de cette façon entre membres d’une même famille… Alors c’est censé être drôle, mais personnellement, ça ne m’a pas faire rire. J’ai souri à quelques situations, mais pour le reste, j’ai trouvé ça très triste de traiter sa propre famille de cette façon… Et vraiment très cruel.

Vous trouvez votre famille envahissante? Chez les Spellman, c’est x10 000! Là où votre mère essaie de vous tirer les vers du nez sur vos relations amoureuses, les Spellman vont vous mettre sur écoute et vous filer toute la journée. Vous êtes déçue parce que vos parents n’aiment pas votre dernière conquête? Les Spellman vont tout faire pour vous faire rompre, y compris être insultants envers lui/elle. Vous essayez de faire le mieux pour votre soeur? Elle va prendre des photos compromettantes pour vous faire chanter. Etc, etc.

Bref, les Spellman s’aiment et se le prouvent en étant horribles avec leurs proches, en se gâchant la vie et en se méfiant les uns des autres. Ils peuvent être heureux, mais seulement aux conditions des autres membres de la famille. Vous trouvez ça amusant? Moi je n’ai pas compris ce qui prêtait à rire là-dedans. Le comportement des personnages donnerait plutôt envie de pleurer…

Comme vous voyez, je suis passée complètement à côté de cette histoire. ça se lit très vite et le style n’est pas déplaisant, mais honnêtement les personnages m’ont insupportée. Il y a une enquête qui intervient assez tardivement dans le roman. Elle est intéressante et plutôt bien ficelée, mais elle est noyée sous les coups bas et les mesquineries que se font vivre les Spellman entre eux.

J’ai le 2e tome dans ma PAL et, franchement, je ne sais pas si je vais le lire. Je pensais m’amuser avec le 1er et ça n’a pas été le cas, alors comme c’était ma seule motivation pour cette lecture, l’idée de m’infliger la même chose une 2e fois ne m’emballe pas des masses.

Si vous avez lu les aventures des Spellman, votre avis m’intéresse, parce que je reste perplexe après avoir lu ce tome 1.

Publicités
Publié dans Lecture | Tagué , , | 8 commentaires

Suite française

Suite française. D’Irène Némirovski. Editions Denoël. 434 pages. (2004)

Juin 1940. L’armée allemande envahit la France, jetant la population sur les routes. C’est d’abord l’Exode, puis l’Occupation. Les caractères vont se révéler à travers les épreuves.

Irène Némirovski a écrit ce roman alors qu’elle était elle-même contrainte à fuir Paris, avant d’être arrêtée, puis déportée et exécutée en 1942. Ses filles, alors enfants, ont emporté le manuscrit lorsqu’elles ont échappé aux Nazis. L’histoire n’a donc jamais été retravaillée par l’auteur, mais mise en forme plusieurs dizaines d’années après sa rédaction, avant d’être finalement publiée en 2004.

Un film a été tiré de ce livre, si vous l’avez vu, ça m’intéresserait de savoir ce que vous en avez pensé 😉

Le roman est découpé en 2 parties: la 1e va raconter l’Exode à travers les pérégrinations de plusieurs personnages; la seconde se concentre sur l’occupation d’un village par un régiment allemand et sur les relations qui vont se nouer entre les habitants et les soldats. La 1e partie est à l’image du thème qu’elle aborde: elle passe d’un personnage aux autres, saute d’une situation à une autre sans donner l’impression d’un réel fil directeur. Les gens fuient, dans le désordre et la panique, et le pire comme le meilleur de l’humain vont se révéler au grand jour (surtout le pire, d’ailleurs). La seconde partie est plus contemplative, dans l’attente des évènements, et correspond également à ce qui est raconté. Cette adéquation entre la construction du récit et ce qu’il décrit est une des grandes forces de Suite française.

J’ai personnellement préféré la seconde partie, du fait qu’il m’a été plus facile de comprendre (et donc d’apprécier) les personnages qu’on y suit, y compris les soldats allemands. Autre bon point de cette histoire: malgré la situation, alors qu’elle en était victime, l’auteure n’a pas oublié que, des 2 côtés, on avait affaire à des humains, avec toutes les nuances que cela implique (quelle est la part qui a été retravaillée après coup lors de l’édition, je l’ignore, mais je garde à l’esprit que des modifications ont pu être apportées).

Quant à la plume, elle est très belle et très fluide. Les descriptions tout autant que les scènes d’action sont vivantes et les images proposées sont originales. J’ai été un peu gênée parfois parce qu’il me semblait qu’il manquait un peu de ponctuation, mais ça n’entrave pas réellement la lecture.

#Mode my life on: J’avoue que ce livre me faisait peur, je ne saurais pas trop expliquer pourquoi… Il n’y a pas si longtemps, on le voyait partout, avec en couverture l’affiche du film, ce qui avait eu sur moi un gros effet repoussoir: les bouquins qu’on encense après adaptation au cinéma me rebutent profondément, même si ce n’est pas à bon escient. J’avais malgré tout ajouté ce livre à ma WL après avoir (enfin) lu son résumé, parce que cette période de l’Histoire m’intéresse énormément et il n’aura pas traîné longtemps dans ma PAL. #Off

Le texte est assez dense, c’est donc une lecture qu’il faut prendre le temps de bien savourer. Il m’a fallu plusieurs jours pour le lire et, plus j’avançais, plus je lisais lentement, parce que je n’avais pas envie d’arriver à la fin. Fin qui m’a laissé un goût d’inachevé, mais qui est parfaite telle qu’elle est (même si l’auteure aurait peut-être été plus loin si elle l’avait pu…?).

J’ai vraiment énormément aimé ce livre, il m’a profondément touchée et marquée, même si, moralement, c’est une lecture parfois difficile. Evidemment je recommande très vivement!

PS: la préface est spoilante, ne la lisez pas avant de lire le roman! (je me suis fait avoir!)

Publié dans Lecture | Tagué , | 8 commentaires

Blablas de blogueuse #18: où vous m’aidez à faire le tri dans mes séries

Parce que mes bibliothèques débordent et qu’à mon grand regret je suis obligée de me débarrasser d’une grosse pile de livres (je ne peux pas ENCORE déménager parce que la place manque, n’est-ce pas?), c’est le moment de faire des choix. Parmi toutes les séries que j’ai en cours ou dont j’ai le 1er tome dans ma PAL, il y en a dont je ne sais pas si ça vaut la peine de les poursuivre ou de les commencer. Je compte sur vous pour m’aider à y voir plus clair: quelles sont, selon vous, les séries qui valent vraiment la peine d’être terminées/commencées?

Bon, je vous liste d’abord celles que je suis sûre de poursuivre, parce que je les adore (et même, je vous les recommande!):

  • CERRUTTI, Fabien. Le Bâtard de Kosigan. 1 tome lu/3 parus
  • COLIN, Fabrice. Arcadia. 1 tome lu/2
  • COREY, James S.A. The Expanse. 2 tomes lus / ?
  • DRUON, Maurice. Les Rois maudits. 6 tomes lus/7
  • FEIST, Raymond E. Krondor. 6 tomes lus/26
  • GREEN, Simon R. Darkwood. 1 tome lu/5
  • JOHNSON, Maureen. Hantée. 2 tomes lus/3
  • LAWRENCE, Mark. L’Empire brisé. 2 tomes lu/3
  • MARTIN, G.R.R. Le Trône de Fer. 4 tomes lus/ 5 sortis.
  • MAY, Peter. Beijing. 4 tomes lus/6
  • MOORCOCK, Michael. Le Cycle du Guerrier de Mars. 3 tomes lus/5
  • PRATCHETT, Terry. Les Annales du Disque-Monde. Je ne sais pas combien il y en a, ni combien j’en ai lu, mais je suis sûre de les (re)lire tous un jour ou l’autre.
  • RIORDAN, Rick. Percy Jackson. 2 tomes lus/5
  • SCHULMAN, Polly. Grimm Legacy. 2 tomes lus/3
  • WILLIS, Connie. Blitz. 1 tome lu/2

Et les séries qu’il faut que je recommence du début, mais que je compte terminer:

  • GEMMELL, David. John Shannow. 1 tome lu/3
  • HAMBLY, Barbara. Le Cycle de Darwarth. 2 tomes lus/3
  • HEARN, Lian. Le Clan des Otoris. 2 tomes lus/5
  • LEE, Tanith. Aradia. 1 tome lu/2

C’est à partir d’ici où j’ai besoin de votre aide! Parmi ces séries que j’ai commencées, lesquelles à votre avis valent vraiment la peine d’être poursuivies? Entre parenthèses, les raisons qui me font hésiter.

  • CARD, Orson Scott. Alvin le Faiseur. 4 tomes lus/6 (Au fil des tomes, mon intérêt diminuait un peu)
  • CHATTAM, Maxime. Autremonde. 1 tome lu/7 (J’ai plutôt aimé ce 1er tome, mais je n’ai plus trop envie de lire du YA. Considérant qu’il me reste 6 tomes à lire, à votre avis y a-t-il vraiment matière à me forcer à continuer dans la suite?)
  • CLARKE, Arthur C. et BAXTER Stephen. L’Odyssée du Temps. 1 tome lu/3 (J’ai adhéré au concept et j’ai trouvé le début vraiment palpitant, ensuite il y a eu pas mal de longueurs et je ne suis pas sûre que les personnages m’intéressent suffisamment pour continuer.)
  • DABOS, Christelle. Les Fiancés de l’Hiver. 1 tome lu/3 parus (J’entends déjà hurler les nombreux fans de cette série! ^^ Mais soyons honnêtes, je n’ai pas été très emballée: j’ai adoré l’univers, mais j’ai trouvé l’histoire très longue et Ophélie pas très intéressante ou sympathique. En plus je me suis fait spoiler pas mal de choses (merci aux blogueuses/booktubeuses qui ne préviennent pas avant de spoiler) qui ne me tentent pas du tout… Au stade où j’en suis, ma seule motivation pour ces bouquins, c’est leur jolie couverture…)
  • FARMER, Philip José. Le Fleuve d’Eternité. 2 tomes lus/5 (Outre le machisme ambiant, j’ai trouvé le tome 2 très long et ennuyeux…)
  • FAYE, Estelle. La Voie des Oracles. 1 tome lu/3 (Je sais que tout le monde encense cette trilogie, mais compte tenu du fait que je l’ai trouvée sympa, sans plus, et que je n’ai pas spécialement aimé les personnages, est-ce que je vais vraiment trouver mon compte dans la suite?)
  • GREEN, Simon R. Traquemort. 1 tome lu/8 (Celui-là me pose un vrai cas de conscience. J’ai vraiment beaucoup aimé le tome 1, mais voilà, encore 7 tomes de 700-800 pages à lire avec des chapitres vraiment longs (intéressants, ce n’est pas la question, mais très longs) et des tonnes de personnages que j’ai fini par confondre, pour certains… Et sachant que je compte poursuivre une autre série de l’auteur (cf plus haut) qui m’a plus plu, j’hésite! Alors que vaut la suite selon vous? ça vaut vraiment la peine que je m’accroche?)
  • HOWEY, Hugh. Silo. 1 tome lu/3 (J’ai adoré le tome 1, mais sachant qu’il peut se suffire à lui-même, je ne suis pas sûre d’avoir envie de lire les autres tomes, surtout qu’ils ne repartent pas sur les mêmes personnages. Qu’en pensez-vous?)

Les séries dont j’ai (au moins) le tome 1 dans ma PAL, mais que je n’ai plus trop envie de lire ou dont je repousse toujours la lecture:

  • COOPER, Elspeth. La Chasse sauvage. (Un tome 1 que j’ai reçu en troc. Sur le moment, ça me paraissait sympa, mais à chaque fois que je suis sur le point de le sortir, je le repose dans l’étagère…)
  • DELANEY, Joseph. L’Epouvanteur. (Pour être tout à fait honnête, ce n’est pas une série qui me tentait réellement à la base, mais je suis faible et je me suis laissée influencer par les nombreux avis positifs que j’ai vus passer. Ce qui m’arrête: déjà, c’est de la littérature jeunesse et je n’ai plus du tout envie d’en lire; ensuite, 13 tomes, quoi! Je suis presque sûre que jamais je ne lirai les 13 tomes, alors pourquoi commencer la série?)
  • GATISS, Mark. Lucifer Box. (Un livre qui me tentait à mort quand je l’ai acheté, puis il a traîné et maintenant que je sais que ce n’est pas un one-shot, j’ai du mal à me motiver…)
  • GEMMELL, David. Le Cycle Drenaï. (David Gemmell est un de mes auteurs SFFF préférés, alors ça peut paraître étrange d’hésiter à lire cette série que tout le monde adore. Mais justement parce que tout le monde adore, j’ai peur d’être déçue… Et la série fait au moins 10 tomes, les sagas très longues ne me font plus envie du tout depuis quelques mois, c’est trop long avant de connaître le fin mot de l’histoire)
  • LEWIS, C.S. Narnia. (Alors, j’ai envie de le lire, d’ailleurs j’ai acheté la version intégrale, mais j’ai peur que ce soit trop jeunesse. En plus, j’ai entendu que la qualité baisse énormément au fil des tomes…)
  • NOREK, Olivier. Victor Coste. (En fait, c’est le tome 2 que j’ai dans ma PAL… J’ai cru que c’était un one-shot quand je l’ai acheté, découvrir que c’était un tome 2 m’a coupé toute envie de le lire…)
  • OUALI, Nabil. La Voix de l’Empereur. (Un livre que j’ai acheté parce qu’il était très beau et que le résumé m’a tenté sur le moment, mais dont je n’ai plus aucune idée de quoi ça peut bien parler… Et il y a tellement d’autres séries dont je me rappelle le résumé et qui me tentent ^^)
  • TOLKIEN, J.R.R. Le Seigneur des Anneaux. (Allez-y, lynchez-moi ^^ Bon, ça fait déjà 2 ou 3 fois que j’essaie de le lire et je n’ai jamais pu arriver au bout du 1er tome, peut-être même pas à la moitié. Je ne saurais pas dire exactement pourquoi, même si j’ai énormément de mal avec le style, parce que l’histoire me plaît, j’ai même adoré les films. Mais vraiment je n’y arrive pas…)

En fait, je me rends compte qu’il y a de moins en moins de séries pour lesquelles je suis prête à m’engager sur du long terme… Au-delà de 3 tomes, la fin de l’histoire me semble trop éloignée, je n’ai pas envie de passer beaucoup de temps sur une histoire qui risque de tirer en longueur et d’avoir plus de bas que de hauts…

Et puis, considérant que ma PAL a atteint des sommets inégalés (j’ai refait le compte le mois dernier: hors BD et beaux livres documentaires, elle dépasse largement les 330 titres! ça fait peur!), ai-je réellement envie de commencer des séries dont il faudra que j’achète les tomes suivants avant d’oublier ce que j’ai lu?

Sachant également que depuis 3-4 ans je me suis énormément laissée influencer par la blogo/booktubosphère et que j’ai acheté beaucoup de livres généralement encensés, que je n’aurais jamais achetés de moi-même, et dont beaucoup ne m’ont pas (ou pas assez) plu (comme quoi on devrait toujours écouter son instinct).

Bref, je compte sur vous pour m’aider à faire le tri dans ma PAL séries 😉 Lesquelles me conseillez-vous de poursuivre/commencer et pourquoi? Lesquelles ne valent pas la peine puisque je ne suis pas tentée plus que ça? (c’est surtout le pourquoi qui m’intéresse, alors n’hésitez pas à développer!)

Merci d’avance! 🙂

PS: je ne vous ai pas parlé des séries dont j’ai le tome 1 et que je compte commencer, parce que je n’ai pas besoin d’être motivée pour me lancer ^^ Mais si ça vous intéresse que j’en parle (l’occasion de faire une LC?), dites-le moi, je ferai un billet de présentation pour ces séries 😉

Publié dans Blabla | Tagué , | 26 commentaires

Hiroshima n’aura pas Lieu

Hiroshima n’aura pas lieu. De James Morrow. Editions Au Diable Vauvert. 244 pages. (2009)

Hollywood, 1945. Syms Thorley est un acteur spécialisé dans les rôles de monstres de série Z. Il est contacté par l’armée américaine pour participer à un projet top secret dont le but est de mettre fin à la guerre avec le Japon.

Je ne vous en dis pas plus, parce que le livre est court et que la 4e de couverture en dit bien trop à mon goût. Je vous déconseille même de lire le résumé, laisse-vous porter par le récit 😉

L’histoire est racontée sur 2 lignes temporelles: outre l’intrigue principale qui se déroule en 1945, nous suivons également le narrateur en 1984, alors qu’il rédige ses souvenirs du projet Knickerbocker et les péripéties qui en ont découlé. Cette double-narration permet au lecteur de prendre le recul nécessaire sur les évènements et à l’auteur d’insérer des réflexions sérieuses dans un roman qui tient plutôt de la comédie. Car si le ton est avant tout humoristique, le message pacifiste tient une place non négligeable dans l’affaire et c’est ce qui donne de la profondeur à une intrigue somme toute assez légère.

Ce que j’ai aimé dans ce livre, c’est qu’on rit beaucoup, mais qu’en même temps on réfléchit sur des sujets sérieux liés à la guerre. Ce qui n’est pas du luxe vu l’époque où nous vivons…

Outre cela, l’auteur rend hommage aux vieux films de monstres des années 40 et cette plongée dans le monde des acteurs/réalisateurs de séries Z est très réussie. C’est raconté de façon très vivante et beaucoup de passages sont très drôles.

La plume de James Morrow est très agréable, on sourit souvent et les pages se tournent plutôt vite. Pour finir, l’édition est très sympa, avec sa couverture un peu improbable et son format qui facilite la prise en main.

Ce n’est pas la lecture la plus palpitante ou la plus merveilleuse que j’aie faite, mais j’ai passé un très bon moment, j’ai beaucoup ri, j’ai cogité et je pense que je me souviendrai longtemps de ce livre. Bref, je conseille!

Publié dans Lecture | Tagué , , , | 4 commentaires

Une Histoire des Abeilles

Une Histoire des Abeilles. De Maja Lunde. Editions Presses de la Cité. 396 pages. (2017)

Résumé de l’éditeur:

Un triptyque écologiste qui raconte l’amour filial à travers le destin des abeilles.
Angleterre, 1851. Père dépassé et époux frustré, William a remisé ses rêves de carrière scientifique. Cependant, la découverte de l’apiculture réveille son orgueil déchu : pour impressionner son fils, il se jure de concevoir une ruche révolutionnaire.

Ohio, 2007. George, apiculteur bourru, ne se remet pas de la nouvelle : son unique fils, converti au végétarisme, rêve de devenir écrivain. Qui va donc reprendre les rênes d’une exploitation menacée par l’inquiétante disparition des abeilles ?

Chine, 2098. Les insectes ont disparu. Comme tous ses compatriotes, Tao passe ses journées à polliniser la nature à la main. Pour son petit garçon, elle rêve d’un avenir meilleur. Mais, lorsque ce dernier est victime d’un accident, Tao doit se plonger dans les origines du plus grand désastre de l’humanité.

***

J’ai reçu ce livre grâce à une Masse critique privilégiée de Babelio et aux Editions Presses de la Cité, que je remercie pour cette lecture.

***

Le roman se présente sous forme d’une alternance de chapitres se déroulant à 3 époques différentes et nous permettant de suivre 3 familles, chacune étant liée d’une manière ou d’une autre aux abeilles. En 1851, c’est l’étude des abeilles et la conception d’une ruche par un homme et sa fille qui va être au centre du récit. En 2007, c’est un apiculteur qui veut à tout prix forcer son fils à reprendre l’exploitation familiale que nous suivons, sur fond de disparition des abeilles. Enfin, en 2098, nous découvrons une Chine dystopique où les abeilles ont complètement disparu et où il faut polliniser manuellement les plantes.

J’ai été un peu déstabilisée au départ, parce que je croyais que le livre allait se présenter en 3 partie distinctes où on suivrait chronologiquement 3 époques. Finalement l’alternance de chapitres permet de disséminer des informations utiles aux 3 intrigues, mais c’était un peu frustrant (c’est souvent le cas avec les romans construits de cette façon) de devoir abandonner l’un ou l’autre des personnages pour en suivre un autre, alors qu’on allait avancer dans son intrigue.

Ce qui m’a plu dans ce livre, c’est tout ce qui concerne les abeilles. J’ai appris énormément et il faut souligner l’énorme travail de recherche et d’explication fourni par l’auteure. Il y a beaucoup de détails sur le fonctionnement des ruches sauvages et leur pendant « domestique », sur les tâches remplies aux divers stades d’évolution, sur la fabrication du miel. Et bien sûr, sur le lien entre les abeilles et la pollinisation des espèces végétales. J’ai trouvé ça vraiment passionnant.

L’autre point fort du livre, c’est son message écologique. Dans notre société tellement âpre au gain que la destruction de l’environnement pour faire du fric semble inéluctable, Maja Lunde assène quelques vérités indispensables. Oui, il FAUT sauver les abeilles, sinon ce qu’elle décrit de 2098 pourrait arriver, et plus vite qu’on ne l’imagine!

A côté de ça, j’ai eu énormément de mal avec les personnages. Je ne me suis pas attachée à eux, ils m’ont souvent agacée, voire profondément gonflée, et ça très rapidement. William passe tellement de temps à se lamenter que j’avais envie de le frapper, sans parler de son aveuglement coupable envers ses enfants et de son égoïsme constant. George ne vaut guère mieux: autoritaire, souvent odieux avec sa femme, incapable de se remettre en question et, lui aussi, très égoïste. Tao a plus de raisons de se plaindre qu’eux (et elle le fait aussi), mais au moins elle évolue, ce qui n’est pas vraiment le cas des 2 autres, qui se complaisent dans leurs certitudes et leurs comportements détestables.

Bref, ce que j’ai aimé dans ce livre, c’est l’aspect instructif et écologique. Ce qui correspond au titre, en fait: l’histoire des abeilles. Je suis plus que mitigée sur le reste, du fait que je n’ai pas aimé les personnalités qui sont mises en avant et les comportements crispants qui en découlent.

Je vous conseille malgré tout cette lecture, parce que tout ce qui concerne les abeilles est passionnant.

Publié dans Lecture | Tagué , , , , , | 2 commentaires

Ce que j’ai envie de lire en septembre

J’ai du mal à croire que c’est déjà septembre, la rentrée des classes et l’approche de l’automne… Pour tout dire, j’ai même un petit pincement au coeur en pensant à tout ce que je n’ai pas eu le temps de faire pendant l’été… M’enfin on dit que cette période est propice aux nouveaux départs et au démarrage de nouveaux projets, alors on peut espérer que ce mois s’annonce positivement!

Mes lectures en cours en ce début de mois:

 

J’ai prévu une LC:

Ensuite je compte lire les livres que j’avais prévu pour août et que je n’ai pas eu le temps de lire:

 

J’aimerais également lire un Balzac, mais comme j’ai du mal à avancer dans Tess et que La Religion va sans doute me prendre pas mal de temps, je ne prévois rien d’autre pour l’instant, on verra suivant les envies du moment (en même temps, ça fait déjà beaucoup) 🙂

Si vous avez lu un de ces livres, dites-moi si ça vous a plu 😉

Et vous, vous allez lire quoi, en septembre?

Publié dans Blabla | Tagué , | 6 commentaires

Ce que j’ai lu en août

Juillet avait été un mois particulièrement difficile, où j’avais assez peu lu. Je comptais qu’août serait meilleur et ç’a été le cas (ce qui n’était pas un grand exploit), même si je n’ai finalement pas lu tant que ça. Mais il faut dire que certains livres m’ont pris du temps et que je préfère lire peu, mais bien, que beaucoup et ne pas y prendre plaisir!

Ce mois-ci, j’ai donc lu ou fini de lire 10 livres:

Pas de film dont il vaille la peine de parler ce mois-ci, mais j’ai découvert plusieurs séries dont je n’ai pas encore eu le temps de vous parler:

 

Comme d’hab, clic-clic sur les photos pour en savoir plus 😉 La plupart des  billets sont encore à venir, pour cause de vacances la semaine dernière et de Belettes cette semaine, mais j’espère rattraper rapidement mon retard!

Et vous, avez-vous passé un bon mois d’août? Fait de belles lectures? 🙂

Publié dans Blabla | Tagué | 2 commentaires

20 000 Lieues sous les Mers

20 000 Lieues sous les Mers. De Jules Verne. Editions Fabbri, collection Bibliothèque Jules Verne. 526 pages. (1870)

Un mystérieux monstre marin a causé plusieurs naufrages et l’US Navy envoie un navire à sa recherche. A son bord, le Professeur Aronnax, spécialiste des grands fonds et invité du gouvernement américain, son domestique Conseil et Ned Land, un harponneur canadien chasseur de baleine, vont participer à la traque. Mais toutes les hypothèses concernant un narval géant vont être rapidement réfutées et les 3 hommes vont être capturés par le capitaine Nemo, retenus à bord de son sous-marin et vivre un incroyable voyage à travers les océans.

J’avais lu ce livre étant enfant et il m’avait émerveillée. Après cette lecture, j’imagine que j’avais eu entre les mains une version abrégée pour la jeunesse et pas l’intégralité du texte, parce que certaines choses ont énormément ralenti ma lecture.

J’ai retrouvé l’histoire dont j’avais le souvenir et qui m’a tout autant plu que la 1e fois: le voyage sous les mers, le mystérieux capitaine Nemo, le Nautilus, les trésors cachés dans les fonds marins. Le début en particulier, avec la chasse au monstre fabuleux, est vraiment palpitant. Quelques aventures vécues par les protagonistes au fil de leur voyage le sont tout autant et j’ai retrouvé mon émerveillement d’enfant à la lecture de certaines scènes.

Malgré mon a priori très positif et ces passages, je dois avouer que ma lecture a été assez souvent fastidieuse. Il faut dire que Verne passe les 3/4 du livre à lister toutes les formes de vie rencontrées. Et quand je dis « lister », je parle bien de listes de poissons, de coraux ou d’algues, qui occupent des pages entières. 90% des noms cités m’étaient totalement inconnus, en plus. Au début je les ai notés pour chercher de quoi il s’agissait, mais j’ai finalement abandonné devant l’ampleur de la tâche. A croire que l’auteur avait sous la main une encyclopédie des espèces marines et qu’il en a cité toutes les entrées…

J’ai également été assez choquée par les massacres d’animaux décrits, notamment à travers le personnage de Ned Land. S’ils sont assez représentatifs de l’époque où a été écrit le livre et s’ils sont en partie dénoncés pars le capitaine Nemo (qui n’hésite pas pourtant à massacrer certaines espères lui aussi), ils m’ont franchement révulsée.

Finalement, je ressors de cette lecture assez mitigée. Toute la partie aventures est intéressante et bien menée, mais les interminables énumérations ont finalement eu raison de ma patience et, sur la fin, j’avoue les avoir passées sans scrupules. Quant à la fin, puisqu’on en parle, je l’ai trouvée beaucoup trop rapide, surtout qu’on n’obtient aucune réponse concrète sur les mystères qu’on a rencontrés.

A découvrir quand même pour l’auteur et pour l’incroyable voyage sous les mers.

A noter que le livre a été adapté plusieurs fois à l’écran, notamment par Disney avec Kirk Douglas dans le rôle de Ned Land et James Mason dans celui du capitaine Nemo.

challenge objectif du mois

Publié dans Lecture | Tagué , , | 7 commentaires

Des petits nouveaux dans ma PAL

Vous n’avez pas rêvé si vous croyez vous souvenir que je me suis lancée dans un presque-No buy… J’étais repartie sur 10 livres lus = 1 acheté (sauf pour les BD), mais c’était une grossière erreur de croire que je serais capable de m’y tenir alors que la saison des brocantes n’est pas terminée ^^

Donc voici mes derniers achats:

 

J’ai également trouvé cette très jolie édition de Au Bonheur des Dames (qui est un de mes livres préférés et que j’avais dans une vieille édition de poche très abimée à force d’être relue):

Parmi tous ces livres, seuls 3 (Le Roman de Perceval, Une Page d’Amour et Contes populaires de toutes les Bretagnes) entrent dans ma PAL, j’ai déjà lu les autres et je voulais soit compléter ma collection, soit les trouver dans une jolie édition. Ce n’est pas malin d’acheter des livres que j’ai déjà lus alors que je manque de place, mais comment résister à de beaux livres reliés? Je regrette même d’avoir laissé Les Hauts de Hurlevent (que j’ai aussi déjà en format poche), que je n’ai pas pris parce qu’il était assez abimé, c’est dire à quel point mon obsession atteint des sommets 😆

J’ai aussi acheté les derniers numéros de chez DC-Eaglemoss dans la collection Le meilleur des Super-héros et le numéro 1 de leur nouvelle série consacrée à Batman.

Je trouve qu’ils abusent vraiment, chez Eaglemoss, ils auraient pu finir la 1e collection avant d’en lancer une 2e… Surtout que si j’avais su qu’il y aurait une collection Batman, j’aurais peut-être hésité à acheter certains numéros de la 1e collection. Bref, je ne prendrai pas tous les numéros de Batman, déjà parce que certains ne m’intéressent pas, ensuite parce que j’ai déjà certains albums édités dans la collection Le meilleur des Super-héros. Mais les 2 1ers numéros sont à un prix de lancement intéressant, donc j’aurai au moins ces 2-là et sans doute quelques autres parmi les numéros déjà annoncés.

Bref, j’ai intérêt à me calmer sur les romans si je veux acheter des comics, parce que mon budget n’est (hélas!) pas extensible à l’infini…

J’ai également reçu un livre grâce à une Masse critique Babelio et aux éditions Presses de la Cité, que je remercie pour cet envoi. Je l’ai lu pendant mes vacances et je vous en reparle très vite.

Comme vous le voyez, ma PAL n’est pas près de baisser et mon manque de place ne s’arrange pas (surtout que mes parents m’ont ramené quelques livres que j’avais laissé chez eux et qui les encombraient), mais je ne désespère pas de convaincre mon frère de me fabriquer une nouvelle étagère sur-mesure 🙂

Et vous, quoi de nouveau, dans votre PAL? Vous avez fait de jolies trouvailles? 😉

Publié dans Blabla | Tagué , | 2 commentaires

Les vacances, c’est déjà fini!

Eh oui, déjà! C’est passé trop vite, évidemment, et je n’aurais rien eu contre un peu de rab, mais apprécierait-on autant les vacances si on en avait plus? (ça se sent, que je ne suis pas convaincue, ou pas? ^^)

Alors pour moi, les vacances, c’était repos, petits plats trop caloriques et, bien sûr, lecture!

J’avais finalement emporté dans ma valise:

J’avais renoncé à emporter un gros pavé, parce que ma valise était pleine et que j’ai reçu le jour de mon départ Une Histoire des Abeilles, grâce à une Masse Critique Babelio, et que je voulais lui accorder la priorité. Finalement j’ai lu « seulement » les 3 1ers de cette pile, (re)feuilleté et (re)testé le livre de Christophe André et bien attaqué Suite française, que j’espère terminer aujourd’hui.

Le but n’était pas de tout lire au pas de charge, mais d’avoir du choix, et là c’était parfait, juste la quantité idéale pour ne pas avoir l’impression de crouler sous les bouquins et avoir suffisamment de variété sous la main.

Bref, de bonnes vacances et de bonnes lectures dans l’ensemble, dont je vous reparlerai tout bientôt.

Et vous, vous avez passé de bonnes vacances? 🙂

Publié dans Blabla | Tagué | 9 commentaires