Les Roses noires

Clara Vine tome 1: Les Roses noires. De Jane Thynne. Editions France Loisirs. 627 pages. 2013.

1933. Pour échapper à une vie qui ne la satisfait pas, Clara Vine, une actrice anglaise, s’installe à Berlin pour faire carrière dans le cinéma allemand. En parallèle, Leo Quinn, espion britannique, cherche à recruter un agent; Mary, une journaliste américaine, tente de témoigner des changements subis par l’Allemagne suite à l’arrivée au pouvoir des Nazis.

J’ignorais que ce livre était un tome 1 quand je l’ai acheté et je regrette de ne pas l’avoir su avant, parce que je n’avais pas l’intention de me lancer dans une série qui compte déjà 4 tomes… Après la lecture de ce 1er opus, je ne pense pas lire les tomes suivants, donc finalement ce n’est pas réellement un problème.

Pourquoi ne pas poursuivre cette série? Ce n’est pas que ce soit inintéressant, bien au contraire! Du point de vue historique, cette lecture était passionnante! C’est toute l’ambiance du Berlin de 1933, oppressante et inquiétante, qui nous est décrite ici. On a beau savoir ce qui s’est passé à cette époque pour l’avoir étudié à l’école, on ne se rend pas compte de ce que ça pouvait être de vivre là à cette période. Le gros point fort de ce livre est qu’il fait ressentir à ses lecteurs-trices ce que pouvaient ressentir les Allemands et leurs visiteurs étrangers sous le joug des Nazis dans les années 30. On apprend également pas mal de choses sur le facisme anglais et les liens que certains essayaient de tisser entre les deux pays. L’aspect condition des femmes/féministe de l’intrigue est également bien mené et extrêmement intéressant. ça fait froid dans le dos!

Pourtant, je n’ai pas apprécié spécialement cette lecture. Premier hic: les évènements annoncés dans la 4e de couverture n’interviennent qu’après plus de 200 pages. La mise en place, si elle est nécessaire, m’a paru beaucoup trop longue. Et même après être entrée dans le vif du sujet, l’autrice revient encore et toujours sur la même chose. Il faut donc beaucoup de temps avant d’entrer dans la partie espionnage de l’intrigue et, une fois qu’on y est, c’est rarement très haletant. J’ai été plus écoeurée par la plupart des situations qu’happée par l’histoire.

Les personnages principaux ne m’ont pas tellement plu. Je ne me suis pas attachée à Clara, que j’ai trouvé froide et souvent passive. Leo n’est pas vraiment chaleureux non plus et son comportement ne me l’a pas rendu très sympathique. Le seul personnage que j’ai vraiment apprécié est celui de Mary, la journaliste américaine. Malheureusement, sa place dans l’histoire est limitée. Elle sert plus de prétexte à découvrir certains aspects de la société allemande de l’époque à travers les yeux d’une Américaine qu’autre chose.

Dans l’ensemble, j’ai surtout trouvé le temps long et n’ai apprécié ma lecture que pour des raisons extérieures à l’intrigue. Je ne vous déconseille cependant pas ce livre, je pense que ce qui m’a dérangée pourrait être ce qui le fait apprécier à quelqu’un d’autre.

Publicités
Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Les Roses noires

  1. Linley dit :

    Merci, je vais passer alors 😛

  2. Gloewen dit :

    Arf ! J’ai horreur que les 4ème de couverture racontent des choses qui se passent trop loin dans l’histoire ! Le risque c’est qu’on attende les évènements en question et qu’on ne profite pas du début de l’histoire ou alors qu’on se prenne bien à l’histoire dès le début mais qu’on soit spoilé pour le reste ! Pff !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.