Pourquoi tuer le Pépé?

Pourquoi tuer le Pépé? De Charles Exbrayat. Editions Librairie des Champs-Elysées. 252 pages. 1972.

Muté au fin fond de la campagne de Haute-Loire, le gendarme-chef Chatonnay est confronté dès son arrivée à la disparition de Pépé, un vieillard dont l’héritage est source de convoitise pour plusieurs suspects.

Avec cet auteur, j’ai l’impression que ça passe ou ça casse, pour moi… Ici ça aurait plutôt cassé, malheureusement… L’ironie mordante est toujours présente, mais serait plus efficace si je n’avais pas eu l’impression que l’auteur méprisait tous ses personnages. Aucun n’est sympathique, la plupart font pitié et il n’y a rien à sauver sur les autres.

L’intrigue policière en elle-même est bien ficelée et, si certains détails étaient prévisibles, je n’ai pas vu venir la fin, ce qui est un bon point.

Mais ce qui aurait pu sauver ma lecture a été totalement éclipsé par la vision des relations hommes-femmes véhiculée par le roman. J’ai bondi en découvrant que, dans l’univers de l’auteur, tabasser sa femme semblait naturel à la fois pour l’agresseur et la victime.

Il  me reste un titre d’Exbrayat dans ma PAL, je le lirai probablement puisqu’il est là, mais sinon je pense m’en tenir là avec ses romans.

Cet article, publié dans Lecture, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Pourquoi tuer le Pépé?

  1. Lynley dit :

    Wahoooo… je vais passer mon tour…

    Aimé par 1 personne

  2. Eh bien ! Toute la première partie de ta chronique, je me disais « Oh, pourquoi pas? », mais en fait non, non, non !

    Aimé par 1 personne

  3. Systia dit :

    C’est tout de même embêtant, ça, un auteur dont tu ne peux savoir s’il va t’énerver ou te faire passer un mauvais moment…
    J’ai l’impression que c’est un peu du pile ou face, tes lectures de ses romans ^^.

    Aimé par 1 personne

    • ducotedechezcyan dit :

      C’est clair que c’est agaçant ^^
      Ceci dit, c’est aussi ma faute. Comme les livres sont courts, je me sens « obligée » d’aller jusqu’au bout même quand je m’énerve dessus, alors que s’ils étaient plus longs, je laisserais tomber sans scrupules.

      J'aime

  4. Ping : Ce que j’ai lu en juillet et août | Du côté de chez Cyan

  5. Ping : Ces livres que je n’ai jamais pu terminer #8 | Du côté de chez Cyan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.