Contagion


Contagion. De Lawrence Wright. Editions Cherche midi. 470 pages. 2020.

J’ai reçu ce livre grâce à une Masse critique privilégiée Babelio et aux éditions Cherche midi, merci à eux!

Une pandémie mortelle se répand partout dans le monde et les va-t’en-guerre de tous les pays sautent sur l’occasion d’empirer les choses en trucidant leur prochain. On suit un épidémiologiste dans ses pérégrinations, son passé, sa famille, les gens qu’il rencontre.

La partie « médicale/recherches scientifiques » m’a plu, on comprend pas mal de choses sur notre situation actuelle, mais globalement je ne suis pas super emballée.

La construction du récit rend la lecture souvent fastidieuse. On passe beaucoup de temps sur l’aspect géopolitique/guerre de l’affaire, d’une part. Et d’autre part (je n’aurais jamais cru dire ça un jour) on nous en dit beaucoup trop sur le héros et son passé. En quoi c’est pertinent dans un thriller médical de savoir comment le mec a rencontré sa femme, que la dame a des lentilles dans ses placards ou que sa soeur fume des joints? Pour finir, c’est terriblement pessimiste sur tous les plans. A côté de ça, on a des ellipses temporelles là où j’aurais aimé en savoir plus sur le travail des scientifiques.

Si vous êtes angoissé-e-s par le Covid, fuyez à toutes jambes kiss Sinon, ben, je ne conseille pas spécialement non plus, à moins d’aimer le genre. L’auteur a reçu un prix Pulitzer pour un autre de ses livres, donc je suppose qu’il aurait été publié de toute façon, mais je me demande dans quelle mesure les circonstances ont contribué à ce que l’éditeur français sorte celui-ci maintenant. En tout cas, ils n’ont pas dû relire beaucoup, c’était bourré de coquilles… Ne parlons pas du slogan imprimé sur la couverture, que je trouve franchement racoleur.

Bref, je ne garderai pas un souvenir impérissable de cette lecture. On lorgne du côté de films comme Alerte! ou L’Armée des 12 Singes. Je m’attendais à ce qu’on suive une quête médicale et scientifique comme dans le premier, mais ça ne tenait pas assez de place pour mon goût par rapport au reste.

Lecture plutôt décevante.

Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.