Magie brute

Chroniques du Grimnoir tome 1: Magie brute. De Larry Correia. Editions L’Atalante, collection La dentelle du cygne. 466 pages. 2012.

Etats-Unis, années 30. Depuis que certaines personnes ont commencé à développer des super-pouvoirs au siècle précédent, le monde a bien changé. Jack Sullivan, vétéran de la Grande Guerre, est chargé d’aider le FBI à arrêter d’autres actifs tels que lui. Lorsqu’une arrestation tourne mal, il découvre l’existence du Grimnoir, qui lutte contre le Président, l’homme le plus puissant du monde, et ses sbires fanatisés.

Mon pauvre résumé ne rend pas justice à la richesse de l’univers développé par Larry Correia dans ce premier tome, mais il est difficile d’en dire suffisamment sans trop en dire. Car l’intrigue prend son temps pour se mettre en place et l’auteur prend le sien pour nous présenter tous les personnages et les pouvoirs qu’ils détiennent. On n’en a pas pour autant une impression de longueurs: il y a énormément d’action et tellement d’éléments à découvrir qu’on n’a jamais le temps de s’ennuyer.

Malgré le foisonnement d’informations, de courses-poursuites et de bastons qui forment la trame du roman, on a une vraie intrigue. Celle-ci se conclut à la fin du tome, mais ouvre la porte à une histoire plus vaste qui sera développée dans les tomes suivants. Même si j’ai très envie de lire la suite, je n’ai pas refermé ce livre avec la frustration de ne pas l’avoir sous la main, ce qui me laissera le temps de digérer ce premier tome tranquillement.

L’écriture est très visuelle: on a réellement l’impression d’être plongé-e dans l’histoire, dans ses décors et son ambiance très Art Déco (ça m’a rappelé un peu cet épisode de Doctor Who). Ajoutez-y des super-pouvoirs et de l’action qui fusent tous azimuts et vous aurez une bonne idée du contexte. On est plus dans le blockbuster sans temps morts que dans la réflexion, mais des questionnements intéressants sur de nombreux sujets sont abordés. Quelques points sentaient un peu le déjà-vu et il y avait certaines facilités, mais c’était distrayant et plaisant à lire.

Attention, certaines scènes sont extrêmement violentes, il y a de nombreux morts et blessés, avec des descriptions assez précises de mutilations qui, sans être complètement insupportables, peuvent choquer les plus sensibles.

Une très chouette lecture, je recommande si vous aimez le genre 🙂

Publicité
Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

14 commentaires pour Magie brute

  1. Allys dit :

    J’adore la couverture. On dirait une vieille BD des années cinquante 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Náriël dit :

    J’ai lu la trilogie il y a plusieurs années, et j’avais trouvé ma lecture très sympa. J’avais beaucoup aimé l’univers et les personnages.
    Tu me donnerais presque envie de les relire 😀

    Aimé par 1 personne

  3. ça a l’air d’être un roman parfait pour un moment de divertissement riche en action ! A priori, je n’aurais pas été tentée, n’étant plus très romans de baston et d’action, mais tu as réussi à m’intriguer…

    Aimé par 1 personne

  4. Lynley dit :

    Je regarde si c’est en format ePub. Merci

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.