Le Cuisinière d’Himmler

C_La-cuisiniere-dHimmler_7843

La Cuisinière d’Himmler est un roman contemporain de Franz-Olivier Giesbert retraçant la vie d’une centenaire aventureuse.

Le roman débute alors que Rose reçoit l’avis de décès d’une femme inconnue. Elle charge son jeune voisin de faire des recherches sur internet pour en savoir plus, même si elle se doute déjà de ce qu’il va trouver. Elle décide alors d’écrire ses souvenirs. Nous repartons alors avec elle au début du 20e siècle, alors qu’elle n’est âgée que de 7 ans et s’apprête à être témoin du massacre des Arméniens par les Turcs. S’ensuivent tout un tas d’aventures rocambolesques, d’histoires d’amour et de vengeance qui l’amèneront jusqu’à nos jours.

Ce roman est sur le même modèle que Le Vieux qui ne voulait pas fêter son Anniversaire de Jonas Jonasson, mais plus court et pas vraiment drôle, contrairement à ce qu’annonce la 4e de couverture. Le récit n’est pas dénué d’humour, mais on est très loin de la comédie, vu les horreurs traversées par notre héroïne. Autre ressemblance avec Le Vieux… j’ai eu un gros coup de mou vers le milieu, la faute à une histoire et son héroïne qui me devenaient de moins en moins sympathiques au fil de ma lecture. Il y a de bonnes idées, une façon de raconter l’Histoire qui la rend plus vivante, mais ça ne m’a pas franchement passionnée.

Au niveau du style, c’est assez fluide, raconté à la 1e personne (c’est décidément à la mode), mais ça n’a rien d’extraordinaire. En plus, les petits vieux aventureux au langage fleuri, ça commence à devenir tellement vu et revu que je me suis lassée assez rapidement. Le roman est (relativement) court, un peu moins de 400 pages, mais arrivé à la moitié, je commençais à trouver le temps long. Pas que ce soit mauvais, mais celui qui a pondu le résumé de la 4e de couverture n’a pas dû lire grand chose du livre, vu qu’il le dit « drolatique »  et qu’on est très loin de la comédie avec cette histoire.

A noter que le roman est suivi des recettes préférées de Rose et d’une bibliographie sur les sujets abordés.

Bref, une lecture qui m’a déçue, en grande partie du fait que je m’attendais à un livre drôle et que je n’ai pas ri du tout. Un roman que j’oublierai sans doute très vite. A lire si vous aimez les histoires qui racontent l’Histoire.

Avez-vous lu ce livre? Qu’en avez-vous pensé?

***

La Cuisinière d’Himmler. De Franz-Olivier Giesbert. Editions Folio. 394 pages + une dizaine de pages bonus.

Publicités
Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Le Cuisinière d’Himmler

  1. Madame_Love dit :

    Effectivement, ça s’annonçait plutôt drôle au début de la chronique. Ton avis et le fait que cet auteur ne m’attire pas du tout m’en laisseront loin^^

    • ducotedechezcyan dit :

      Je ne connaissais pas cet auteur avant, je ne sais pas si un autre livre de lui pourrait me plaire. Déjà je pense que j’aurais pu mieux apprécier si le contenu avait correspondu à ce qui était annoncé.

  2. Carine79 dit :

    Merci Cyan pour ce résumé. Je me doutais bien que cela allait me plaire. Je vais essayer de le prendre, comme quoi, une petite histoire qui rejoint la grande Histoire.

  3. Ping : Challenge avec moi-même #3 | Du côté de chez Cyan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s