La Tour de Babel

Justice League - La Tour de Babel

La Tour de Babel est une aventure de la Justice League scénarisée par Mark Waid, Dan Curtis Johnson et Dennis O’Neil et dessinée par Howard Porter, Pablo Raimondi, Steve Scott et Neal Adams.

Ra’s al Ghul, méchant emblématique de l’univers DC, a décidé d’exterminer la race humaine afin de sauver la Terre. Pour parvenir à ses fins, il lui faut d’abord éliminer les super-héros de la Justice League, qui risqueraient de se mettre en travers de sa route. C’est ainsi que Batman, Superman, Wonder Woman, Flash, Aquaman, Green Lantern, Plastic Man et le Martien sont victimes d’attaques ciblées qui les handicapent douloureusement, pendant que leur ennemi met ses plans maléfiques en oeuvre.

Le pitch de l’histoire est très intéressant de par les motivations écologiques de Ra’s al Ghul. Pour tout dire, je suis assez d’accord avec beaucoup de ses arguments (mais rassurez-vous, je n’ai pas l’intention de m’attaquer à des super-héros pour détruire l’espèce humaine ^^). A côté de cette thématique bien dans l’air du temps, on a un groupe de super-héros victimes de leurs pouvoirs et de leur manque de cohésion. La paranoïa de Batman, l’esprit de compétition de Wonder Woman ou l’arrogance de l’ensemble de l’équipe les empêche de mener à bien leur tâche de protecteurs.

Le dessin est agréable, avec suffisamment de détails pour crédibiliser l’histoire, mais sans fioritures superflues. L’opposition entre les couleurs vives de l’ensemble et l’ambiance sombre qui semble se concentrer autour du personnage de Batman forme un contraste appréciable qui renforce le propos.

J’ai bien apprécié cette lecture pour tous ces aspects. A côté de cela, 2 choses m’ont gênée. La 1e étant extérieure à l’album en lui-même: cette 2e incursion de collection dans l’univers de la Justice League ne fait pas suite au 1er tome qui lui était consacré. J’ai été déçue, car j’aurais aimé lire la suite de ce précédent opus.

Autre problème en ce qui me concerne: je ne connais pas suffisamment l’univers DC pour pouvoir suivre ce genre d’histoire facilement. Je ne savais rien du Martien, ni de Plastic Man avant d’ouvrir cet album et le peu que je connaissais d’Aquaman et Green Lantern était trop limité pour que je puisse totalement entrer dans l’intrigue proposée ici. Sans parler du Flash, qui n’est pas Barry Allen, le seul dont j’avais suivi un peu les aventures grâce aux séries télé.

Une lecture sympathique et visuellement réussie, mais il m’a manqué des informations sur certains personnages pour l’apprécier à sa juste valeur. Cette collection étant censée nous faire découvrir le meilleur de DC Comics, il serait appréciable d’ajouter une présentation des personnages en début d’album pour les non-spécialistes de l’univers.

A noter qu’à la fin de l’album sont proposées une courte aventure de Batman, assez naïve, qui date des années 1970, et quelques planches qui présentent les différentes incarnations de la Justice League au fil du temps.

***

Justice League. La Tour de Babel. Scénario de Mark Waid, Dan Curtis Johnson et Dennis O’Neil. Dessin de Howard Porter, Pablo Raimondi, Steve Scott et Neil Adams. Editions Eaglemoss Collections et DC Comics. 158 pages.

Publicités
Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour La Tour de Babel

  1. Ping : Ce que j’ai lu en décembre et janvier | Du côté de chez Cyan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s