La Voie des Oracles: Thya

La-Voie-des-Oracles tome 1 Thya - Estelle Faye

La Voie des Oracles tome 1. Thya. D’Estelle Faye. Editions Scrineo. 337 pages.

Nous sommes au 5e siècle en Gaule Aquitaine. La jeune Thya, fille d’un général romain, est une oracle: elle peut voir l’avenir. Mais en ces débuts du christianisme pétri de superstitions, il ne fait pas bon posséder ce genre de dons. Lorsque son père est victime d’une tentative de meurtre, Thya s’enfuit. Son but: gagner la citadelle de Brog, qu’elle a vue dans une vision. Sur sa route, elle trouvera des alliés en Enoch, un maquilleur un peu play boy, et Mettius, un vétéran des campagnes de son père. Traquée par son frère, la jeune fille devra également affronter de nombreuses embûches, dont le passé familial n’est pas une des moindres.

J’avais ce livre depuis un moment dans ma PAL, mais j’hésitais à me lancer dans cette lecture, j’avais peur que ce soit un peu trop YA pour mon goût. C’est l’avis de Mélisende, pour qui ce 1er tome avait été un gros coup de coeur, qui m’a décidée. Je dois dire que, si j’ai apprécié ma lecture, elle ne m’a pas autant enthousiasmée.

La grande force de La Voie des Oracles, c’est l’époque où est située l’histoire et l’énorme travail de documentation visiblement fourni par l’auteure. C’est toute une époque – rarement mise en avant en littérature – qui est restituée ici avec beaucoup de réalisme. Tous les détails historiques rendent l’intrigue crédible et les nombreuses allusions au quotidien des personnages renforcent cette crédibilité du contexte.

Les incursions dans le monde magique et les interventions des anciens dieux ou créatures légendaires sont également très bien menées, même si parfois elles rendent les choses un peu trop faciles pour les héros de cette histoire. Ces personnages « non-humains » sont très intéressants et Estelle Faye nous apprend beaucoup de choses à leur sujet sans jamais nous ennuyer. J’aurais même apprécié que cet aspect soit encore plus développé tellement j’ai trouvé ça intéressant et différent de ce qu’on peut lire ailleurs.

A côté de ça, je ne me suis pas tellement attachée aux personnages principaux. Déjà certaines pratiques barbares de Thya pour lire l’avenir m’ont rebutée et j’ai trouvé que, pour un personnage central, elle manquait un peu de profondeur. Enoch quant à lui ne m’a pas tellement passionnée non plus, même si j’ai trouvé très sympa d’en faire un maquilleur. Ce n’est pas une profession que j’ai souvenir d’avoir vu ailleurs et ça nous change de tous ces super-guerriers, hors-la-loi ou autres mecs-fantasmes baraqués qui foisonnent en YA, même s’il reste un beau gosse séducteur. Mettius le vétéran est plus intéressant de par son passé dans les troupes romaines, mais manque un peu de consistance également. D’autres personnages vont prendre de l’importance au fil du récit, dont un que je déteste viscéralement et qui va apparemment prendre de la place dans la suite. Je n’en dirai pas plus sur ces personnages pour ne pas vous spoiler.

L’histoire en elle-même est sympathique, mais ne m’a pas emballée plus que ça (j’espère que les tomes suivants sauront m’enthousiasmer davantage). J’ai trouvé qu’il y avait pas mal de facilités et que beaucoup de choses étaient prévisibles. D’autre part, l’amorce de romance m’a paru très cliché et pas très intéressante.

Le style est très plaisant, parfois poétique, toujours agréable. Une seule chose m’a dérangée: la constante répétition des termes d’adolescente et de maquilleur pour désigner Thya et Enoch, qui m’a très rapidement agacée. La plume est néanmoins très belle et je suis curieuse de découvrir d’autres écrits d’Estelle Faye, dont l’univers m’a réellement séduite.

En bref, si j’ai adoré le contexte historique et mythologique, si j’ai apprécié la trame de ce 1er tome et le style de l’auteure, il m’a manqué pas mal de choses pour que cette lecture soit davantage que sympathique. Je suis la 1e déçue de reconnaître que j’étais à juste titre méfiante envers le côté YA de ce livre, même si on est ici dans le haut du panier. Je reste cependant curieuse de lire la suite de cette trilogie et de découvrir comment les choses vont évoluer.

Si vous avez lu cette saga, votre avis m’intéresse 😉 Qu’en avez-vous pensé?

Publicités
Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour La Voie des Oracles: Thya

  1. Madame_Love dit :

    Ton avis est très intéressant !
    Le contexte historique me donne vraiment envie !
    Je le rajoute à ma wishlist 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s