Les Quatre

Les Quatre - Agatha Christie

Les Quatre. D’Agatha Christie. Editions Librairie des Champs Elysées. 251 pages.

Après une longue absence, le capitaine Hastings arrive à Londres et y découvre son vieil ami Hercule Poirot obsédé par une mystérieuse société secrète, le Quatuor, ou les Quatre, dont le but serait de dominer le monde (rien que ça! ^^). Voilà nos deux compères lancés dans une enquête de longue haleine, face à des adversaires qu’un James Bond n’aurait pas reniés.

L’originalité de cette enquête d’Hercule Poirot, c’est que nous ne nous retrouvons pas face à un meurtre dont il faut chercher le coupable dans une galerie de personnages. Ici, notre détective préféré est confronté à une organisation criminelle mondiale qui commet des crimes au fil du récit, mais sur laquelle il semble impossible de mettre la main.

Le roman reprend des éléments vus chez d’autres auteurs à suspense. On rencontre une organisation secrète comme celles vues chez Ian Fleming, Poirot n’hésite pas à recourir à des ruses qu’un Sherlock Holmes aurait pu imaginer (et ce n’est sans doute pas par hasard si l’histoire nous est racontée par le capitaine Hastings, que certains voient comme le Watson de Poirot), et l’un des criminels n’est pas sans rappeler un certain Arsène Lupin. D’autres allusions m’ont sans doute échappé. Quelle est la part des références et celle de la parodie dans ce livre, je le laisserai à votre appréciation 😉

Toujours est-il que cette aventure est sans doute la plus échevelée d’Hercule Poirot parmi celles que j’ai lues jusqu’ici. Notre belge à tête d’oeuf paie de sa personne et n’hésite pas à galoper dans « toute » l’Europe avec son fidèle acolyte pour mettre fin aux agissements du mystérieux et insaisissable Quatuor.

Racontée par le capitaine Hastings à la 1e personne, donc, cette histoire ne manque pas d’action et de rebondissements improbables. Les remarques sur l’ego surdimmensionné de notre détective ne manquent pas et l’ensemble est bourré d’humour et d’allusions plus ou moins ironiques sur les petits ou grands défauts des personnages.

J’ai passé un très bon moment avec ce livre qui m’a tenue en haleine jusqu’à la fin. Si vous trouvez les enquêtes d’Hercule Poirot trop contemplatives et pas assez remuantes, celle-ci pourra vous plaire: même si la réflexion tient une part importante dans le roman, l’action ne manque pas.

Challenge Bristish Mysteries

Publicités
Cet article, publié dans Lecture, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Les Quatre

  1. Hind Daif dit :

    Top ! Pour d’autres revues lectures sur les policiers d’Agatha Christie, n’hésite pas à passer, j’en suis férue aussi !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s