Mousson froide

Mousson froide. De Dominique Sylvain. Editions Robert Laffont. 374 pages. 2021.

Corée, années 1990. Park Yong Hwan assassine sa fillette sous les yeux de sa famille. 25 ans plus tard au Canada, sa femme Min Young et son fils Mark, devenu flic dans la brigade des crimes sexuels, ont changé d’identité et refait leur vie. Alors que Mark enquête sur une organisation pédophile avec une collègue de la brigade canine, son père est libéré de prison et bien décidé à les retrouver pour les tuer.

J’ai reçu ce livre grâce à une Masse critique Babelio privilégiée et aux éditions Robert Laffont, merci pour cette lecture 🙂

J’ai eu un peu de mal à entrer dedans au début à cause du style que je trouvais assez sec, mais finalement ça se tasse assez rapidement et ça devient très vite haletant. On suit le point de vue de plusieurs personnages et on oscille entre l’enquête sur les pédophiles, le père qui traque sa femme et son fils et les problèmes personnels des protagonistes. Je râlerais bien sur le cliché des flics brisés par leur passé, mais bon, difficile de ne pas être brisé après avoir assisté au meurtre de sa petite soeur.

La réflexion sur les changements advenus en Corée au cours des 25 dernières années était très intéressante, tout comme celle sur la place des immigrés au Canada. Quant aux éléments politiques et la banalisation de la corruption, ils ne dépareilleraient pas dans les dramas que regarde Min Young. La nature et les phénomènes climatiques sont également présents et contribuent à poser l’ambiance. Mais ce qui rend le récit addictif, c’est la sensation d’urgence qu’il dégage. Après quelques chapitres de mise en place, ça devient de plus en plus haletant et difficile à lâcher.

Le seul reproche que je pourrais faire, c’est que la fin, si elle apporte des réponses, est trop ouverte et appelle une suite que je lirai sans aucun doute si elle voit le jour. Je suis ravie d’avoir découvert cette autrice et je vais me pencher sur sa bibliographie.

Très bonne lecture: même si ce n’était pas forcément original dans le propos, je l’ai dévoré, c’était très addictif. Mais surtout ne lisez pas la 4e de couv, elle en dit beaucoup trop!

Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Mousson froide

  1. C’est très encourageant 🙂
    Je suis rassurée pour le côté entraînant car vu les thématiques abordées, vaut mieux que ça le soit !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.