The Dead House

The Dead House. De Dawn Kurtagich. Editions du Chat Noir, collection Cheshire. 464 pages. 2015.

20 ans après l’incendie d’un pensionnat, une commission d’enquête regroupe des extraits de journaux et d’interrogatoires pour faire le point sur ce qui s’est passé.

Tout au long du roman, on ne sait pas si on baigne dans la folie ou dans le surnaturel. On est clairement dans l’horrifique, en tout cas, et je ne conseille pas vraiment cette lecture si vous êtes sensible, parce qu’on n’échappe pas à quelques scènes sanglantes et mutilations. L’ambiance est malaisante, l’histoire est assez glauque.

C’était très très bon et prenant niveau histoire, mais j’ai quelques réserves sur la façon dont c’est raconté. J’ai trouvé le côté rapport d’enquête fastidieux, ça coupe dans la lecture. Après, je ne vois pas comment ç’aurait pu être raconté autrement, alors je m’en suis satisfaite. C’était très addictif malgré le fait qu’on suit des ados, ce que je n’apprécie pas trop en général.

Une lecture sombre et glauque à souhait, que j’ai dévorée malgré la narration qui me freinait un peu.

Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

17 commentaires pour The Dead House

  1. Sombre et glauque, ça me tente. Je suis par contre choquée de la date de sortie, je me souviens l’avoir repéré au moment de sa sortie,mais je ne me souvenais que c’était il y a si longtemps !

    Aimé par 1 personne

  2. Je l’ai justement remontée dans ma PAL numérique 😉

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.