Une Mémoire d’Eléphant

une-memoire-d-elephant_couv

Une Mémoire d’Eléphant est un roman d’Agatha Christie mettant en scène Hercule Poirot.

L’écrivaine de romans policiers Ariane Oliver, est sollicitée par une de ses lectrices pour faire la lumière sur un double suicide supposé ayant eu lieu 15 ans plus tôt. Le drame concernant sa filleule Celia, elle s’empresse de demander l’aide et les conseils d’Hercule Poirot.

Comme dans Cinq Petits Cochons, cette aventure du célèbre détective belge s’ancre dans un passé assez ancien, pour lequel les indices matériels ont disparu depuis longtemps. La résolution du mystère repose uniquement sur les témoignages des protagonistes encore vivants et sur les petites cellules grises de Poirot, qui enquête ici en tandem avec sa vieille amie Ariane Oliver (un avatar d’Agatha Christie elle-même?).

La clé de l’énigme devient assez rapidement prévisible dans cette histoire, ce sont les motivations des personnages qui restent à découvrir. Et si cette découverte prend du temps, elle m’a laissée sur ma faim, les ficelles à dénouer étant relativement grosses.

L’intérêt de ce roman, pour moi, a résidé dans le duo Poirot-Ariane, plutôt inattendu. Le détective et l’écrivaine, tous deux vieillissants (l’histoire se déroule dans les années 1970), forment un tandem sympathique et spirituel. Les maux de leur âge avancé ne les empêchent pas de se pencher résolument sur leur affaire et de damer le pion à la police.

Le style est agréable, rien d’extraordinaire, c’est du pur Agatha Christie. On est loin de ses meilleures intrigues policières, mais les personnages principaux font le charme de ce roman. Une lecture un peu douce-amère sur le temps qui passe.

J’ai lu ce livre pour l’automne du challenge Au fil des saisons et des pages. La consigne était: « un livre qui n’a pas de dessin sur la couverture » (oui je sais, y’a le logo de la maison d’édition, mais j’ai décidé que ça ne comptait pas 😛 ).

Au fil des saisons et des pages - challenge

***

Une Mémoire d’Eléphant. D’Agatha Christie. Editions Le Masque. 187 pages.

Publicités
Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Une Mémoire d’Eléphant

  1. mamzette dit :

    Non mais faudrait arrêter, là. Parce que je vois passer tous ces Agatha Christie, et je sais que j’en ai lu les trois quarts (j’étais du genre obsessionnelle, ado…) sauf que je ne me souviens de rien. Et quand je dis rien, c’est rien, à part la familiarité des titres. Et que du coup, je me sens très vieille.

    • ducotedechezcyan dit :

      C’est parce que je suis du genre obsessionnelle aussi que tu vois tous ces titres passer ^^ Je traverse une phase 😛
      Vois le bon côté des choses: si un jour tu les relis, tu ne te rappelleras pas du nom du coupable et tu y prendras autant de plaisir qu’à la 1e lecture 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s