Le Chat qui parlait aux Oiseaux

Le Chat qui parlait aux Oiseaux. De Lilian Jackson Braun. Editions 10/18, collection Grands détectives. 286 pages. 1998.

Alors que Koko développe une amitié inédite avec un groupe de corbeaux et que Yom Yom s’adonne à sa passion pour les insectes, Qwill est à la recherche de nouveaux sujets pour sa chronique hebdomadaire. Ses pérégrinations dans le comté de Moose vont lui permettre de faire de nouvelles connaissances et de déterrer des affaires louches dans le voisinage.

Comme toujours, j’ai passé un excellent moment avec Qwill et ses siamois 🙂 C’est toujours un plaisir de retrouver le petit monde de Pickax, avec ses personnages hauts en couleurs et ses excentricités.

Dans ce tome comme dans les autres, on n’a l’impression qu’il ne se passe pas grand chose, sinon la chronique de la vie dans une petite ville dont les habitants sont un peu loufoques. Et pourtant, des mystères et des crimes sont résolus.

Rien de très palpitant, pas d’action ou de courses-poursuites, mais malgré cela le livre se dévore avec le sourire aux lèvres 🙂 Une série qui fait toujours du bien au moral!

Publicités
Cet article, publié dans Lecture, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.