La Concession française

La Concession Française. De Xiao Bai. Editions Philippe Piquier. 542 pages. 2016.

Shanghai, 1931. Suite à un attentat commis dans la Concession, Xue se retrouve plus ou moins malgré lui à travailler pour la police française, tout en essayant de maintenir sa liaison avec Teresa, une mystérieuse Russe blanche aux activités louches.

Voilà un livre qui m’aura demandé beaucoup de temps et de concentration: il m’a fallu près d’un mois pour en venir à bout!

Il faut dire que la construction du récit a de quoi déstabiliser. Il y a profusion de personnages, dont seule une poignée a un véritable intérêt pour le récit. Certains chapitres sont consacrés à des protagonistes qui semblent importants sur le coup, puisque l’auteur prend le temps de les développer assez longuement, mais qui au final ne sont reliés que par un fil quasi-inexistant aux personnages principaux ou aux évènements. Il y a aussi ceux dont le nom se prononce/s’écrit de façon presque identique (Chen et Zheng, par exemple) et qui interviennent en même temps, dans des fonctions similaires. Il y a un passage que j’ai dû relire trois fois avant de me rendre compte qu’il y avait deux personnages…

D’autre part, il y a un abus de flash forward: on a assez souvent des phrases du genre « plus tard, Bidule se rendrait compte que… » ou « rétrospectivement, Machin s’apercevrait que… », etc. L’inconvénient du procédé, outre le fait que ça finit par devenir répétitif, c’est que ça tue un peu le suspense… Pourquoi spoiler le lecteur? Si on sait que les protagonistes vont s’en sortir, la tension retombe, c’est dommage!

L’intrigue mêle à la fois espionnage et enquête policière. ça part un peu dans tous les sens et, honnêtement, je ne suis pas sûre d’avoir bien compris si les déductions à la fin étaient justes ou pas ^^ A la limite, je m’en fichais un peu, parce que je n’ai pas réussi à m’attacher aux personnages.

On notera également l’abus de scènes de sexe. Si au début ça permet de comprendre les relations entre certains personnages, au bout d’un moment ça semble un peu obsessionnel de la part de l’auteur et ça ne sert plus à grand chose.

Pourquoi avoir lu ce livre en entier, si j’ai autant de choses à lui reprocher?

Essentiellement pour l’aspect historique et l’ambiance qui se dégage du récit. On a vraiment l’impression d’être à Shanghai, dans les Concessions, au début des années 1930. On ressent la chaleur et l’humidité du climat, les odeurs des longtangs, l’avidité des Occidentaux et leur mépris pour les Chinois, la pression de l’armée japonaise; on circule dans la ville à bord des voitures d’époque, on entend le crépitements des armes; on perçoit la fébrilité des personnages face à la situation et la peur du héros, pris dans ses mensonges, qui essaie de louvoyer entre les camps pour sauver sa peau.

Rien que pour la découverte de Shanghai à cette époque et dans ces circonstances, ce roman valait la peine d’être lu. J’ajouterai qu’il y a aussi pas mal d’action, c’est parfois assez haletant.

Sachant à quoi m’attendre, je ne sais pas si j’aurais eu envie de lire ce livre, mais une fois commencé, je voulais voir comment les choses allaient se développer et se conclure. Mais ç’a été vraiment frustrant pour moi de ne pas pouvoir avancer plus vite. Quand je passe autant de temps sur un bouquin, ça veut dire qu’il ne me plaît pas assez pour être dévoré. J’ai fait beaucoup de pauses au cours de ma lecture. Donc je vous le recommande seulement si l’aspect historique/ambiance vous intéresse et que passer beaucoup de temps pour cette lecture n’est pas un problème pour vous.

Dans l’ensemble, une lecture intéressante, à l’ambiance prenante, mais que j’ai eu du mal à terminer, beaucoup de choses ne m’ayant pas convenu.

PS: ne lisez pas la 4e de couverture, elle en dit bien trop!

Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.