Le Fantôme de l’Abbaye

Les Enquêtes de Jane Austen tome 1: Le Fantôme de l’Abbaye. De Julia Golding. Editions Albin Michel jeunesse. 378 pages. 2021.

Résumé de l’éditeur: Angleterre, 1789. A 13 ans, Jane est mécontente de devoir se rendre à l’abbaye de Southmoor pour tenir compagnie à Lady Cromwell. Henry, son grand frère, lui raconte que le fantôme d’un moine hanterait les ruines de l’abbaye et terroriserait les habitants. La curiosité de l’adolescente est piquée au vif et elle consacre le temps de son séjour à élucider ce mystère.

Merci la Masse critique Babelio et Albin Michel jeunesse pour cette lecture 🙂

Un sympathique roman jeunesse avec une Jane Austen adolescente comme héroïne. On y retrouve quelques ingrédients des romans gothiques de l’époque, ça lorgne vaguement vers Northanger Abbaye, mais sans romance évidemment, vu l’âge des personnages principaux.

C’était assez mignon, mais je m’interroge sur le public-cible: est-ce que les enfants de cet âge (je dirais 10-12 ans) ont la moindre idée de qui est Austen et de ce que racontent ses livres? Pour eux, toutes les allusions sont perdues… Pour un public adulte, c’est distrayant, mais c’est trop jeunesse pour être complètement satisfaisant. J’y ai trouvé quelques longueurs, alors que ça se lit très vite.

Globalement l’histoire est plutôt intéressante et bien ficelée, mais il faut du temps avant de s’intéresser réellement à ce fantôme qui donne son titre au roman. L’autrice profite de l’occasion pour nous apprendre des choses sur la vie à la fin du 19e siècle dans la bonne société anglaise et nous donne quelques éléments du contexte, par exemple en décrivant (rapidement) les activités des personnages et la condition des femmes ou des classes sociales moins favorisées (sans entrer dans le détail), en mentionnant d’autres cultures ou en montrant une machine à vapeur.

Le format du roman permettra à un public jeunesse de ne pas s’ennuyer: l’autrice a inséré dans le texte des lettres, des acrostiches ou de fausses invitations rédigées par Jane. Les en-têtes de chapitres sont illustrés, la mise en page est aérée. Bref, tout est fait pour que le jeune lecteur ait envie de se plonger dans cette lecture.

Sans être inoubliable, une lecture sympathique et amusante à faire même en étant adulte, mais en se rappelant qu’on est pas le public-cible.

Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

9 commentaires pour Le Fantôme de l’Abbaye

  1. Comme tu le sais, il me tente beaucoup et je trouve chouette que l’autrice ait inséré des éléments de contexte pour les jeunes lecteurs même s’ils passeront à côté de certaines références 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Steven dit :

    Comme toi j’ai fortement apprécié découvrir Jane Austen à cet âge et en qualité d’enquêtrice. Pour ce qui est du public visé, ce roman permet au moins de remettre au goût du jour le nom de cette merveilleuse et talentueuse plume.

    Aimé par 1 personne

  3. Il a l’air vraiment sympa ! Et il est dans ma PAL, je me demandais justement si je n’allais pas le lire en juillet (et je pense que si).

    Aimé par 1 personne

  4. Ping : Ce que j’ai lu en juin | Du côté de chez Cyan

  5. Ping : Les Enquêtes de Jane Austen de Julia Golding – Les Blablas de Tachan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.