Certaines n’avaient jamais vu la Mer

2752906706

Certaines n’avaient jamais vu la Mer, de Julie Otsuka, est l’histoire de jeunes Japonaises mariées par correspondance à des Japonais vivant aux Etats-Unis entre les deux guerres.

Le livre débute sur un bateau, celui qui transporte un groupes de jeunes mariées vers San Francisco, où elles épouseront des hommes qu’elles n’ont jamais rencontrés. Nous les suivons sur ce bateau, puis en Amérique tout au long de leur vie jusqu’à leur déportation dans des camps pendant la Deuxième Guerre Mondiale.

Il y a quelques mois, j’avais lu et beaucoup aimé Quand l’Empereur était un Dieu, du même auteur, et je voulais découvrir un autre de ses roman. Celui-ci, très bref (environ 140 pages), ne ressemble pas à un roman. On ne s’attache pas à un personnage ou un groupe de personnages. On nous raconte toutes ces vies en même temps. Comme c’est assez difficile à expliquer, je vous mets un extrait:

« Nous avons accouché sous un chêne, l’été, par quarante-cinq degrés. Nous avons accouché près d’un poêle à bois dans la pièce unique de notre cabane par la plus froide nuit de l’année. Nous avons accouché sur des îles venteuses du Delta, six mois après notre arrivée, nos bébés étaient minuscules, translucides, et ils sont morts au bout de trois jours. Nous avons accouché neuf mois après avoir débarqué, de bébés parfaits, à la tête couverte de cheveux noirs. »

Tout le livre est écrit de cette façon, c’est assez déconcertant. ça tient plus du témoignage que du roman, me semble-t-il, pourtant il est classé comme roman. J’ai été déstabilisée par le style et le système de narration, ce qui fait que, malgré mon intérêt pour l’histoire, je n’ai pas vraiment adhéré.

Pour résumer: thème intéressant et touchant, mais style narratif déconcertant.

Si vous l’avez lu, je serais curieuse de savoir ce que vous en avez pensé 😉

Publicités
Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Certaines n’avaient jamais vu la Mer

  1. Pour la thématique je le lirai peut-être 🙂

  2. J’ai aussi été un peu déconcertée par le style narratif qui est certes original, mais qui ne m’a pas permis de totalement rentrer dans l’histoire. J’en garde tout de même un bon souvenir car le sujet est intéressant!

  3. Madame_Love dit :

    Effectivement ça a l’air déconcertant… dommage, comme tu dis le thème avait l’ait intéressant.
    Même si l’extrait que tu as mis n’est pas dénué d’intérêt !

    • ducotedechezcyan dit :

      Ah ça, oui, c’est intéressant, mais le style de narration était un peu trop « expérimental » (je ne trouve pas de meilleur terme), même pour moi…

  4. M'selle lit dit :

    Je l’ai lu il y a quelques temps (1 an et demi je pense), mais ça avait été un véritable coup de coeur ! J’en garde encore un excellent souvenir. J’avais trouvé le rythme haletant et été emportée par leurs histoires. Le côté déconstruit ne m’avait pas dérangée, on aurait dit un groupe de parole aux chacunes s’expriment sans véritable suivi. D’ailleurs, je pense qu’une seule histoire suivie m’aurait peut-être moins embarquée!

    • ducotedechezcyan dit :

      Je crois que j’ai été trop déconcertée par ce système de narration, je ne m’attendais pas à ça. Peut-être que si j’avais su sur quoi j’allais tomber, ça aurait mieux fonctionné pour moi…
      Mais ça reste des histoires émouvantes 😉

  5. Ping : Challenge avec moi-même #2 | Du côté de chez Cyan

  6. Ping : Challenge avec moi-même #3 | Du côté de chez Cyan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s