Les Sept Cadrans

Les 7 Cadrans - Agatha Christie

Les Sept Cadrans. D’Agatha Christie. Editions du Masque. 222 pages.

Un groupe de jeunes gens séjournant chez des amis décide de faire une blague à l’un d’entre eux, qui aime un peu trop les grasses matinées, en cachant 8 réveils sous son lit. Le lendemain matin, on découvre que le jeune homme est mort dans son sommeil et qu’un des réveils a disparu. De retour chez elle, la fille de la maison, surnommée Bundle, décide de mener l’enquête sur cet étrange décès.

Ce roman est le 2e mettant en scène le surintendant Battle (je ne m’en suis rendue compte qu’après avoir beaucoup avancé dans ma lecture, alors tant pis si je les lis dans le désordre!), mais celui-ci est très en retrait et c’est Bundle la véritable héroïne-enquêtrice que nous allons suivre ici.

Les éléments fournis ne permettent pas vraiment de se faire une idée de ce qui s’est réellement passé, même si l’auteure fait en sorte de nous laisser soupçonner plusieurs personnages tour à tour. Il faut attendre d’arriver près de la fin pour comprendre qui est coupable et je dois dire qu’avant d’en arriver là, j’étais assez perdue pour n’avoir aucune idée de là où on allait m’emmener.

L’enquête en elle-même est assez longue et obscure, mais les personnages sont sympathiques et on les suit avec plaisir jusqu’aux révélations finales, assez inattendues, du moins pour moi. La galerie de protagonistes mise en place par Agatha Christie se moque ouvertement des jeunes oisifs de la bonne société de l’époque, qui trouvent insurmontable d’arriver à leur « travail » à 11h le matin et que le meurtre d’un ami n’émeut pas tant que ça.

Au milieu de tout ça, Bundle fait figure d’originale. Pleine de ressources, de sang-froid et de bon sens, la jeune fille mène son enquête de main de maître malgré les préjugés machistes. On ne nous épargne pas le sujet du mariage, obligatoire pour tout personnage féminin qui se respecte, mais c’est réglé assez rapidement pour que ça reste secondaire dans l’intrigue.

Une histoire assez différente de ce que j’ai lu d’Agatha Christie jusque là, qui a su me maintenir en haleine et me surprendre jusqu’à la fin.

Challenge Bristish Mysteries

Publicités
Cet article, publié dans Lecture, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Les Sept Cadrans

  1. Ping : Ce que j’ai lu en septembre | Du côté de chez Cyan

  2. Ping : L’Heure Zéro | Du côté de chez Cyan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s