Des BD en pagaille #56

Marlysa tome 3: L’Autre Côté. Scénario de Jean-Charles Gaudin. Dessin de Jean-Pierre Danard. Couleurs de Sabine Fuentes. Editions Soleil. 48 pages. 2000.

Mon avis sur les 2 1ers tomes est LA.

Suite aux évènements des tomes précédents, Marlysa et ses compagnons débarquent de l’Autre Côté. Leurs buts: sauver Telsi et en apprendre plus sur les origines de Marlysa.

Il y a peu de choses à dire sur ce tome: il est dans la continuité des précédents. L’intrigue avance relativement vite (en 48 pages, on n’a pas le temps de traîner sur les détails) et on découvre rapidement un tas de choses, ce qui est le gros point fort de cette série. On ne nous balade pas en nous donnant des infos tous les 10 tomes, on progresse vraiment dans l’intrigue. Il y a aussi pas mal d’action, on découvre vraiment l’univers où se déroule l’histoire et il est plutôt chouette.

Quant aux dessins, j’ai toujours les mêmes reproches à leur faire: globalement c’est plutôt joli, surtout dans les décors et paysages. Par contre ça manque parfois un peu de finesse et les personnages féminins sont de plus en plus dénudés, ce qui m’exaspère de plus en plus.

Bref, lecture sympathique, mais avec un gros point noir.

***

Calvin et Hobbes tome 16: Faites Place à Hyperman! De Bill Watterson. Editions Hors Collection. 64 pages. 1998.

Calvin et Hobbes, toujours aussi en forme, rendent la vie de leur entourage plus… intéressante? 😆

Je n’ai jamais grand chose à dire sur les tomes de cette série, ils se valent tous: toujours aussi hilarants ^^ Entre critique acerbe de notre société, blagues enfantines et relations parents-enfants, l’auteur ne nous laisse pas le temps de reprendre notre souffle entre deux fous-rires. Encore une fois, j’ai ri aux larmes et passé un excellent moment!

Si vous ne connaissez pas encore cette série, qu’est-ce que vous attendez? 😉

***

Lili tome 26: Lili et le Fakir. Dessin de Al. G. Texte de Paulette Blonay. Editions Société parisienne d’édition. 48 pages. 1963.

Lili décroche un emploi de secrétaire chez le célèbre Pr Azimutt, un fakir mondain très couru.

Une aventure de Lili classique: nouveau job, délires du père Minet, magouilles des cousines St-Herbu, situations improbables et gags gentillets. Le tout reste très comme-il-faut, dans les années 60 on ne plaisantait pas avec les lectures destinées aux jeunes filles.

C’est distrayant, mais pas très original: quand on a lu un album de la série, c’est un peu comme si on les avait tous lus, la recette est toujours plus ou moins la même. Mais il y a des idées assez marrantes et on passe un bon moment.

Le dessin est typique de son époque, sans rien de particulièrement marquant. Il fait le job.

Sympathique, mais pas inoubliable.

Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Des BD en pagaille #56

  1. Lynley dit :

    Faudrait que je m’achète un Calvin & Hobbes !

    Aimé par 1 personne

  2. Ping : Des BD en pagaille #57 | Du côté de chez Cyan

  3. Ping : Des BD en pagaille #58 | Du côté de chez Cyan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.