Une nouvelle de Balzac

La Comédie humaine: Gobseck. D’Honoré de Balzac. 63 pages. 1830.

Un étudiant en droit se lie d’amitié avec son voisin, l’usurier Gobseck.

Mon résumé est volontairement succinct vu la brièveté de l’histoire, mais il y a évidemment plus que cela dans l’intrigue. A travers le portrait de Gobseck, c’est également celui de la haute société parisienne et de ses dessous honteux que fait l’auteur.

Le personnage de l’usurier, s’il peut sembler cliché et n’est pas complètement exempt de préjugés, est plus profond qu’il ne semblait l’être au départ et c’est l’occasion pour Balzac de développer quelques observations sur la morale et l’hypocrisie de son époque.

La plume de l’auteur est plutôt agréable pour un classique, même si on peut lui reprocher d’être extrêmement bavard: parfois 10 mots suffiraient à la place des 100 qu’il utilise. Certaines descriptions peuvent également paraître fastidieuses, notamment cette longue énumération à la fin, qui n’est pas sans rappeler celles qu’on rencontre dans Au Bonheur des Dames de Zola.

Rien de tout cela n’a vraiment gêné ma lecture, j’ai plus été ennuyée par le fait que le texte se déroule d’une traite, sans chapitres pour rythmer le texte, même quand on passe à autre chose.

Une lecture très intéressante malgré tout, même si la mise en place était un peu longue pour mon goût.

Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Une nouvelle de Balzac

  1. J’apprécie quand les auteurs dénoncent l’hypocrisie d’une époque d’autant que le faire à travers un texte court sans tomber dans l’ultra cliché ne doit pas être simple…

    Aimé par 1 personne

    • ducotedechezcyan dit :

      Des clichés, il y en a quelques-uns, mais Balzac ne tombe pas dans la facilité, il parvient à faire un personnage humain malgré tout. Je trouve aussi que l’exercice n’est pas forcément évident.

      Aimé par 1 personne

  2. Ping : Beaux livres et jolies éditions: les trésors de ma bibliothèque #1 | Du côté de chez Cyan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.