Ils ne me laisseront pas un souvenir impérissable #25

Sept Mers et treize Rivières. De Monica Ali. Editions Belfond. 468 pages. 2003.

Nazneen est une jeune Pakistanaise de 18 ans mariée par son père à un quarantenaire vivant en Angleterre.

Il n’y a pas grand chose de plus à dire sur ce roman, qui raconte le quotidien de Nazneen dans ce pays dont elle ne parle pas la langue, vu que son mari pense qu’elle n’a pas besoin d’apprendre, dans un appartement qu’elle ne quitte quasiment jamais, de toute façon au Pakistan elle n’aurait pas le droit, et ainsi de suite.

La force du récit réside dans le fait qu’on a une description réaliste de la vie de Nazneen, des attentes de son mari et de sa communauté. Cette force est aussi sa faiblesse: c’est long et il ne se passe pas grand chose. Je m’attendais à quelque chose d’un peu plus prenant, au vu des éléments cités dans le résumé de l’éditeur, mais en fait ces éléments arrivent tardivement dans l’histoire (donc la quatrième de couverture est spoilante, attention). Finalement les quelques lettres témoignant de la vie de la soeur de l’héroïne, restée au Pakistan, sont ce qui m’a le plus intéressée dans le roman, la passivité de Nazneen ne m’ayant pas permis d’éprouver de l’empathie pour elle. Les autres personnages, à l’exception des deux fillettes, ne m’ont pas réellement intéressée non plus.

Il y a des choses très intéressantes dans cette histoire, sur la condition des femmes, sur l’immigration, l’importance de l’éducation, la religion ou le communautarisme, par exemple, mais dans l’ensemble j’ai trouvé le temps très long et j’ai été très souvent frustrée par ma lecture.

Je vous recommande néanmoins ce livre si les récits de vie vous intéressent, quant à moi il m’a manqué une étincelle pour adhérer à cette histoire.

***

Musashi tome 2: La parfaite Lumière. D’Eiji Yoshikawa. Editions J’ai lu. 696 pages. 1935 (1984 seulement pour la version française!).

Mon avis sur le tome 1: La Pierre et le Sabre.

La parfaite Lumière reprend là où s’était arrêté le premier tome: Musashi et ses compagnons voyagent plus ou moins ensemble avant d’être brutalement séparés et de prendre des chemins différents.

Les évènements qui ouvrent ce tome font partie des raisons pour lesquelles j’ai beaucoup moins apprécié celui-ci que le précédent: le peu de valeur accordé à la présence et, surtout, à la sécurité de ceux que Musashi prétend considérer comme sa famille rend le personnage particulièrement antipathique.

Comme Otsu, la protagoniste féminine principale du récit, en disparaît presque complètement alors que c’était le seul personnage que j’appréciais vraiment ne m’a pas aidée à apprécier réellement cette lecture. On nous dit qu’elle est gentille et fidèle. En dehors de ça, elle ne sert plus à grand chose, à part se faire enlever…

Dans l’ensemble, il y a moins de combats d’épée dans ce tome, ce qui est plutôt un bon point, puisqu’on se concentre cette fois davantage sur les autres aspects de « la Voie »: stratégie militaire, mais aussi mise en valeur des terres, description de la vie des artisans et paysans, politique, etc. Le mauvais côté de ce bon point, c’est que ça manque un peu d’enjeux et qu’on saute souvent de personnages en personnages. Certains sont si peu marquants que je n’avais parfois aucune idée de qui on me parlait jusqu’à ce que l’auteur prenne le temps de nous le rappeler.

Si la description du pays et de l’époque reste intéressante, j’ai eu du mal à me passionner pour ma lecture, les personnages étant peu attachants, voire antipathiques. Il y avait pas mal de longueurs, pour finir sur une conclusion abrupte qui ne m’a pas trop satisfaite.

Une déception, malgré mon intérêt pour l’Histoire et la culture japonaises.

***

La Roue du Temps tome 1: L’Oeil du Monde. De Robert Jordan. Editions France Loisirs. 1024 pages. 1990.

Le village de Rand, Mat et Perrin est attaqué par des créatures démoniaques. Les jeunes gens fuient avec une « magicienne » et son champion, un trouvère et la fille de l’aubergiste.

J’entends parler de cette série depuis longtemps et elle semble très populaire. Je ne suis pas sûre de me faire beaucoup d’amis en disant à quel point je me suis ennuyée avec cette lecture, peuplée de personnages dont la plupart m’ont profondément agacée. J’ai conscience qu’on est dans un récit de type initiatique, il est normal que le trio principal apprenne et grandisse au fil de l’histoire. Mais quand on en est à ce niveau de bêtise et qu’on ne voit pas les choses évoluer, je m’impatiente rapidement, surtout que les autres personnages ne sont pas bien passionnants non plus: à force de vouloir faire dans le badass et mystérieux, la rétention d’informations finit par agacer.

C’est aussi beaucoup trop long par rapport à ce qui se passe: 1024 pages, j’avais l’impression que je n’en verrais jamais la fin… A titre de comparaison, les 1150 pages de l’Intégrale 3 du Trône de Fer ou les 1400 et quelques d’Autant en emporte le Vent m’avaient semblé palpitantes, même si c’était long, ce n’est donc pas un problème d’épaisseur du bouquin.

Outre les personnages peu attachants, j’ai été gênée par les nombreuses ressemblances avec Le Seigneur des Anneaux, cachées plus ou moins habilement sous d’autres noms, et les nombreuses facilités et grosses ficelles du récit. On est dans la fantasy très classique (j’irai jusqu’à dire « cliché ») des années 80-90. Malgré une ou deux idées intéressantes généralement peu ou pas exploitées suffisamment, on ne s’écarte jamais des sentiers battus.

A part la plume, qui est fluide et rend la lecture facile, je n’ai rien apprécié dans ce livre, qui est l’exemple parfait de tout ce que je ne veux surtout plus voir en fantasy.

Je ne compte évidemment pas lire la quinzaine d’autres tomes parus. J’ai le tome 0, comme c’est une préquelle, je le lirai probablement, mais je m’en tiendrai là.

***

Si vous avez lu ou comptez lire un de ces livres, votre avis m’intéresse, vous savez quoi faire dans les commentaires 😉

Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour Ils ne me laisseront pas un souvenir impérissable #25

  1. Lynley dit :

    Je plaide coupable pour la Roue du temps 😂 Désolée pour cette longue perte de temps. J’ai le même sentiment que toi et j’enrage un peu de m’infliger un truc pareil. Je serai quand même moins négative que toi mais jamais j’irais l’offrir à quelqu’un ou le conseiller à qui que ce soit ! 😑

    Aimé par 1 personne

    • ducotedechezcyan dit :

      Ne sois pas désolée, personne ne m’a forcée à le lire 😆
      Franchement si tu « enrages » à ce point, tu devrais laisser tomber. Au lieu de t’infliger ça, tu pourrais être en train de faire une bonne lecture 😉

      Aimé par 1 personne

  2. Je voulais me lancer dans le livre audio de La Roue du Temps puis j’ai vu la série… J’imagine qu’elle a pris des libertés avec les romans, mais je n’ai pas trouvé ça des plus intéressants et les personnages m’ont à peu près tous agacée… Ton avis me permet donc de tirer un trait définitif aux romans sans regret.

    Aimé par 1 personne

  3. Allys dit :

    Pour la roue du temps, j’ai effectivement l’impression que la série est bien plus palpitante que le roman puisque j’ai entendu beaucoup d’avis mitigés. Je vais donc me contenter de la série et laisser les tomes là où ils sont.

    Aimé par 1 personne

  4. Steven dit :

    Effectivement la suite de La Pierre et le Sabre ne semble pas aussi gracieux et palpitant que son prédécesseur. Je note aussi les longueurs que j’avais déjà pu lire concernant La Roue du Temps qui traine depuis un bail dans ma PAL et qui y restera encore un petit moment je pense.

    Aimé par 1 personne

  5. Je ne me suis pas autant ennuyée que toi, mais effectivement, j’ai été déçue par le début de cette série (ayant la version France Loisirs des années 90, ce premier tome est pour moi en 2 tomes). Outre certains personnages qui m’ont moi aussi agacée, ce qui m’a surtout gênée, c’est l’impression que les choses se répétaient. Chaque fois que les héros pensent avoir semé les méchants monstres, et ben non, ils sont toujours derrière eux. Alors, pour moi, ce n’est pas du vu et revu car, finalement, j’ai très peu lu de fantasy de ce genre (je n’ai même pas lu Le Seigneur des anneaux ni vu les films en entier), donc ce n’est pas ça le problème. C’est que ça m’a lassée, tout simplement. Malgré tout, j’ai envie d’essayer de continuer la série car il y a des choses que j’ai trouvées intéressantes à la fin du tome 2 (fin du tome 1 pour toi), et j’ai envie de voir si elles vont être développées. M Mais bon, ce n’est pas une priorité. 😉

    Aimé par 1 personne

    • ducotedechezcyan dit :

      Vu le nombre de tomes, c’est difficile de se motivée quand on n’a pas été emballée par le 1er…
      ça m’intéressera d’avoir ton avis sur la suite si tu finis pas la lire, en tout cas 😉

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.