Le Roi de Fer

les-rois-maudits,-tome-1---le-roi-de-fer-2816582

Le Roi de Fer. Les Rois maudits tome 1. De Maurice Druon. Editions Le Livre de Poche. 316 pages.

Royaume de France, 1314. Philippe le Bel règne d’une main de fer avec l’aide de ses conseillers Enguerrand de Marigny et Guillaume de Nogaret. La tension est à son comble, car le procès des Templiers vient de livrer son verdict. Sur le bûcher, le Grand-Maître de l’Ordre meurt en clamant l’innocence des Templiers et en maudissant le roi, le pape et Nogaret, responsables de la chute du Temple. En parallèle Robert d’Artois, spolié de son héritage par sa tante Mahaut de Bourgogne, complote avec Isabelle, fille du roi de France et épouse du roi d’Angleterre. Il s’agit de dénoncer les épouses des fils de Philippe le Bel, filles et nièce de Mahaut, qui se rendent coupables d’adultère et jettent le discrédit sur la ligné royale.

Ce 1er tome met en place les bases d’une série d’intrigues qui ont jeté le royaume de France dans plusieurs dizaines d’années de troubles au 14e siècle. Les personnages et les évènements sont véridiques et l’auteur a fourni un immense travail de recherche et de documentation pour que sa saga soit au plus près de la réalité historique.

J’avais déjà lu ce 1er tome à l’adolescence, mais je n’avais jamais poursuivi ma lecture, car ma bibliothèque de village ne possédait bizarrement pas les tomes suivants. Je prévoyais depuis longtemps de me replonger dans ce classique de la littérature historique, mais si le bleu éclatant de la couverture de cette édition ne m’avait pas tapé dans l’oeil, ce projet serait resté sans doute à l’état de projet encore longtemps. Ce qui aurait été dommage, car j’ai dévoré ce tome 1 très rapidement et j’ai très hâte de lire la suite 🙂

L’histoire est passionnante et on plonge très facilement dans ce Moyen-Âge foisonnant et presque exotique tellement cette période de l’Histoire de France est peu représentée en littérature. La vie quotidienne des grands et des moins grands y est montrée avec beaucoup de détails, ce qui rend l’intrigue très dynamique. Le style est très agréable et très vivant; la construction des différentes intrigues, qui se séparent pour mieux se rejoindre avant de prendre à nouveau des directions différentes, rend la lecture très addictive et j’étais suspendue à la plume de Maurice Druon. La grande force du récit est de coller au plus près de la réalité historique, sans jamais tomber dans la sécheresse d’un cours magistral et sans jamais ennuyer le lecteur.

Ce 1er tome présente quelques longueurs, malgré tout, mais elles semblent nécessaires pour nous replacer dans le contexte de l’époque. Puisque je mentionne le contexte, il est à noter que les inconvénients du peu de technologies de ce siècle sont utilisés pour renforcer le suspense en respectant la véracité des évènements. Un messager à cheval est moins rapide qu’un téléphone portable pour annoncer à Paris des nouvelles venues d’Avignon, on n’y pense pas en lisant, mais ça renforce les coups de théâtre au moment où ils se produisent.

Un prologue permet au lecteur de découvrir rapidement le contexte dans lequel va démarrer l’histoire. A la fin, un glossaire explique quelques termes ou situations. Devoir se reporter en fin de livre plutôt que lire des notes en bas de pages n’est pas super pratique, mais vu la longueur de certains articles, ça semble un mal nécessaire. Des notices biographiques de personnages cités au fil du livre complètent l’ensemble.

Une lecture passionnante et addictive, portée par un sujet très intéressant et une plume très agréable. Vite, la suite!

Si je n’ai pas réussi à vous convaincre de lire ce livre, G.R.R. Martin le pourra peut-être: Les Rois maudits lui ont, dit-il, inspiré Le Trône de Fer!

Publicités
Cet article, publié dans Lecture, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Le Roi de Fer

  1. cassie dit :

    j’aimerais beaucoup le lire mais comme j’ai déjà vu l’adaptation télé (la première, pas l’autre toute pourrie), je ne sais pas si j’accrocherai 😉

    • ducotedechezcyan dit :

      Je pense avoir vu aussi ces adaptations, mais je ne m’en souviens pas suffisamment pour que ça dérange ma lecture. Et de toute façon, le livre est toujours mieux 😛

  2. Ping : Ce que j’ai lu en mai | Du côté de chez Cyan

  3. Ping : La Reine étranglée | Du côté de chez Cyan

  4. Guenièvre dit :

    Il est dans ma PAL depuis plus d’un ans, mais tu me donnes vraiment envie de l’en sortir! Depuis le temps qu’il me tente… Je le prends, je le repose, et je me dis d’attendre les vacances pour mieux en profiter.

    • ducotedechezcyan dit :

      N’hésite plus!
      C’est très accessible même si on ne connaît rien à la période historique, ça ressemble plus à un roman d’aventures 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s