Jack l’Eventreur: Affaire classée

Jack l'Eventreur, Affaire classée - Patricia Cornwell

Jack l’Eventreur: Affaire classée. De Patricia Cornwell. Editions Le Livre de Poche. 602 pages.

Basé sur la théorie que le peintre Walter Sickert est Jack l’Eventreur, ce livre rassemble une séries d’éléments commentés par Patricia Cornwell à la lumière des connaissances scientifiques actuelles.

J’avais ce livre dans ma PAL depuis une éternité (la copine qui me l’avait prêté pensait l’avoir perdu, oups!) et je n’ai pas pris la peine de regarder le résumé avant de l’ouvrir, ce qui fait que j’ai été assez surprise, parce que je n’avais pas compris/j’avais oublié qu’on allait se focaliser sur un seul suspect.

Alors sur le principe, ça ne me dérange pas qu’un auteur centre ses recherches sur une personne en particulier si c’est sa conviction qu’il est coupable. Ce qui m’a énormément gênée ici, c’est que Patricia Cornwell présente ses déductions comme des faits avérés, même quand aucune preuve ne le confirme. Et s’agissant d’éléments datant de plus de 100 ans, rarement conservées dans des conditions optimales et donc potentiellement contaminées à un moment ou un autre, je trouve que c’est faire montre d’une excessive confiance en soi que d’être aussi affirmative.

Je n’ai aucune raison personnelle de « prendre la défense » de Walter Sickert. Pour tout dire, je n’avais jamais entendu parler de lui avant lire ce livre. Et effectivement, certains faits sont plus que troublants.

Cependant Patricia Cornwell ne prend pas la peine de nous expliquer comment elle a eu connaissance de certains éléments, ni comment elle a procédé dans ses recherches, ni comment elle en est arrivée à soupçonner Sickert. Il semble aussi très improbable que certaines de ses découvertes n’aient pas été portées à la connaissance de la police ou du public plus tôt, s’agissant d’une affaire ayant autant soulevé les passions que celle-ci. D’où l’intérêt qu’il y aurait eu à détailler un minimum sa méthodologie, d’autant que ça ne lui a posé aucun problème de détailler celle des policiers de l’époque.

Il manque également à ce livre pas mal d’informations qui auraient dû figurer au moins en introduction: un rappel chronologique des faits (tout le monde ne connaît pas par coeur la liste des victimes), un tour d’horizon des suspects potentiels et au moins un résumé du travail de la police.  Ici l’auteur se contente de déclarer dès le début que Sickert est le coupable et qu’elle en est sûre. A-t-elle procédé à un travail de recherche pour éliminer les autres suspects? On l’ignore. Quel indice l’a aiguillée sur Sickert? On l’ignore. Est-ce qu’il a été suspecté par la police à un moment ou un autre? On l’ignore aussi. A moins d’aller chercher des informations ailleurs (ce que je n’ai pas fait).

D’autre part, si on en croit l’auteure, à peu près tous les crimes sanglants commis en Angleterre (et même quelques-uns en France et en Belgique) pendant la vie d’adulte de Sickert peuvent lui être imputés avec peu de risques d’erreur. Sur quelles bases? Bah la méthode ressemblait vaguement à celle de l’Eventreur…

Pour ce qui est de la forme, j’ai trouvé ce livre extrêmement embrouillé. Rien n’est chronologique, certaines victimes avérées de l’Eventreur passent à la trappe au profit d’autres pour lesquelles on n’a pas de certitude et il y a de nombreuses digressions (pas inintéressantes, mais ça contribue à perdre le lecteur), par exemple des comparaisons entre la façon de procéder aux enquêtes criminelles au 19e siècle et aujourd’hui.

Pour résumer, ce livre m’a semblé manquer de l’essentiel pour une « enquête » de ce genre: la rigueur. Que ce soit sur le fond ou sur la forme, ce manque de rigueur nuit non seulement au confort de lecture, mais aussi à la crédibilité des théories proposées. Si vous souhaitez lire sur le sujet, je vous conseille de choisir un livre dont le propos soit plus clair que celui développé ici.

Une grosse déception.

Publicités
Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Jack l’Eventreur: Affaire classée

  1. Audrey dit :

    Le parti pris est original, mais la manière de procéder de l’auteur ne me plairait pas…

  2. Madame_Love dit :

    En voyant de quoi ça parlait, je me suis dit que tel ou tel sujet allaient être abordés, mais plus ta chronique avançait et plus tu disais « ça non, ça elle l’explique pas, etc ». Bon, ce n’est pas mon genre de livre à la base non plus.
    Il me semble qu’il y a eu ces dernières années des révélations sur un homme avec un nom du genre polonais et une histoire de trace ADN sur un tapis (ou un foulard).

    • ducotedechezcyan dit :

      Il y a plusieurs théories et évidemment les personnes qui défendent ces théories réfutent celles des autres. J’aurais trouvé plus intéressant d’exposer les différentes théories avec les pour et les contre plutôt que de remplir 602 pages avec des spéculations présentées comme LA vérité…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s