Des BD en pagaille #67

Solo Leveling tome 1. Scénario de Chugong. Dessins de Dubu (Redice Studio). Editions KBooks. 215 pages. 2018.

Des portails sont apparus un peu partout dans le monde et si des « chasseurs » ne vont pas affronter les créatures qui y vivent, elles envahiront la terre pour nous exterminer.

L’univers décrit ici fonctionne comme des jeux vidéos de type MMORPG, quand ils sont dans les mondes des portails, ils doivent accomplir des missions, tuer des créatures, résoudre des énigmes, etc. Sauf qu’on peut être vraiment blessé ou mourir dans le « jeu ». On suit un jeune homme qui est le chasseur le plus nul de Corée, mais qui évidemment va prendre de l’importance au cours d’une mission qui tourne mal.

Au début c’était un peu difficile à suivre, du fait qu’on est propulsé directement dans l’histoire sans vraiment d’explications, mais une fois qu’elles arrivent (chapitre 5, ça va assez vite) et qu’on comprend vraiment les enjeux, ça devient vraiment prenant et il y a un twist à un moment qui rend le tout bien plus intéressant (surtout ne lisez pas la 4e de couv, elle spoile ce twist). 

Le dessin est typique du manga, mais c’est un manhwa, ça se lit donc dans le sens de lecture occidentale et c’est en couleurs, sur du beau papier avec un gros effort sur le chapitrage pour en faire une édition vraiment sympa.

Très bonne lecture, je me suis déjà procuré le tome 2 et j’ai hâte de le lire 🙂

***

Ma Vie en Prison. Le Récit d’un Cri pour la Démocratie. De Kim Hong Mo. Editions Kana (Made In). 224 pages. 2020.

Corée du Sud, 1997. Yongmin, un jeune dessinateur, est incarcéré pour avoir participé à des manifestations étudiantes dénonçant la dictature et la corruption du gouvernement.

J’ai reçu ce manhwa grâce à la Masse critique Babelio de mai et aux éditions Kana, merci pour cette lecture 🙂

Ce manhwa est autobiographique, il raconte les longs mois que l’auteur a passé en prison après que les manifestations étudiantes auxquelles il a participé ont été réprimées dans le sang par le gouvernement coréen. C’est le quotidien des détenus, dans une cellule trop petite pour le nombre de prisonniers qu’elle enferme, qui nous est décrit.

Il est aussi question du Massacre de Gwangju en 1980 et de quelques faits de société. Un peu édulcoré de l’aveu de l’auteur, mais très intéressant et instructif. Mais aussi touchant et révoltant. Les valeurs et idées développées sont remises dans leur contexte social et humain.

Le dessin est en noir et blanc, avec des traits souvent épais ou des visages « brouillés » qui dépersonnalisent les protagonistes secondaires, en écho à l’effet que la prison a sur eux. L’ensemble est sobre, efficace, percutant.

Excellente lecture, qui nous rappelle que la Corée du  Sud n’est pas que le pays de la KPop et des dramas, mais aussi une région du monde qui a connu de profonds bouleversements politiques et sociaux dans son Histoire récente. Je recommande vivement.

***

Enola et les Animaux extraordinaires tome 1: La Gargouille qui partait en Vadrouille. Scénario de Joris Chamblain. Dessin de Lucile Thibaudier. Editions de la Gouttière. 40 pages. 2015.

La nouvelle gargouille de l’église du village ne tient pas en place, on appelle donc Enola, vétérinaire spécialisée en animaux extraordinaires, pour faire un diagnostic.

Le premier mot qui vient à l’esprit pour parler de cette BD est: mignon. L’intrigue, assez simple, mais originale, est mignonne. Les personnages sont mignons. Les idées sont mignonnes.

Les dessins aussi sont mignons, avec des couleurs pastel et des formes arrondies très douces. Les décors sont assez succincts, mais c’est suffisant pour ce genre de BD destinée à la jeunesse.

On peut reprocher à cette BD sa brièveté. Sur les 40 pages, il faut compter un extrait du tome suivant. Sans doute idéal pour les jeunes enfants à qui elle est destinée, un peu rapide pour un-e lecteur-ice adulte. Mais on passe un moment… mignon ^^

Une chouette BD, mais vraiment très jeunesse.

Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Des BD en pagaille #67

  1. Je suis d’accord, Enola, c’est… mignon 🙂
    Solo Leveling est dans ma wish list, et de par ses thématiques, Ma Vie en Prison m’intéresse. J’espère le retrouver dans un délai raisonnable à la médiathèque…

    Aimé par 1 personne

  2. Ping : Mid-year freak out 2020 book tag | Du côté de chez Cyan

  3. Ping : Solo Leveling tome 2 | Du côté de chez Cyan

  4. Ping : Le vieux Jardin | Du côté de chez Cyan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.