La Forteresse de la Perle

Le Cycle d’Elric tome 2: La Forteresse de la Perle. De Michael Moorcock. Editions Presses Pocket, collection Fantasy. 250 pages. 1989.

Mon avis sur le tome 1: Elric des Dragons.

Piégé par un noble de la cité de Quarzhasaat, Elric est contraint de partir en quête de la Perle au coeur du Monde.

Mon problème avec cette série, c’est que l’ordre dans lequel on doit lire les tomes n’est pas clair… J’ai suivi celui conseillé par LivrAddict et Wikipédia, mais en regardant de plus près, dans cette édition La Forteresse de la Perle est un tome 5 ou 6… Et si on suit l’ordre d’écriture, c’est encore plus la pagaille: certaines des nouvelles les plus anciennes sont publiées dans des recueils au milieu d’autres plus récentes. J’imagine que les éditeurs ont retenu l’ordre chronologique des aventures d’Elric. Ce n’est pas l’ordre qui me convient, je trouve qu’on y perd en terme d’évolution de l’écriture de l’auteur et du développement d’univers. Mais quand j’ai cherché l’ordre exact qui m’aurait convenu, c’était trop compliqué, il aurait fallu passer trop souvent d’un tome à l’autre.

Si je parle si longuement de ce qui me pose problème avec les différentes éditions de cette série, c’est que mon appréciation de sa lecture en pâtit. Je me sens très frustrée de ne pas pouvoir la lire dans l’ordre qui me convient (oui, je suis un peu beaucoup psychorigide sur ce genre de choses ^^).

Ceci étant posé (longuement, désolée) et sachant que je passe d’un tome écrit en 1972 (qui n’était pas non plus le premier texte écrit pour cette série) à un autre de 1989, qui est l’avant-dernier, je sais n’avoir pas autant apprécié ma lecture que je l’aurais fait dans un contexte de lecture différent.

J’ai trouvé l’histoire très intéressante: la perception de la réalité et le monde des rêves sont des sujets qui me parlent énormément. Ici ça fonctionne bien, même si la mise en place m’a semblé un peu longue. Quelques coupes, notamment au début, auraient permis un peu plus de tension, me semble-t-il. En l’état, ça se lit quand même très bien et très facilement.

Mais tout au long de ma lecture, je suis restée sous l’impression que si j’avais pu lire cet épisode des aventures d’Elric après avoir lu ceux écrits avant, j’aurais eu une meilleure perception des enjeux et des clés de compréhension de l’univers plus précises.

Pour le reste, si un ou deux détails m’ont gênée, notamment un concernant les relations hommes-femmes et la vision très patriarcale de la fidélité dans le couple, ç’a été une lecture sympathique, avec de l’action, mais aussi des questions ésotériques et philosophiques intéressantes.

L’univers est très riche, avec de belles descriptions et une Histoire qui lui donnent un bon ancrage et une belle profondeur. D’autre part, j’apprécie le personnage ambigu d’Elric, sa haute idée de l’éthique combinée à sa noirceur et ses aspects contradictoires en font un protagoniste très imparfait, contrairement à beaucoup de héros de fantasy, et donc intéressant à suivre.

Bref, une bonne lecture, mais que j’aurais davantage appréciée si je l’avais lue après les autres tomes.

Par contre il faudra qu’on m’explique la couverture (l’illustration dans son entier est proposée à l’intérieur, dans cette édition): en quoi ce succédané de Conan le Barbare est censé représenter Elric, un albinos (peau pâle, cheveux blancs, yeux rouges) au physique souffreteux?

Cet article, publié dans Lecture, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour La Forteresse de la Perle

  1. Le secret des couvertures décalées…
    Dommage pour le manque de clarté quant à l’ordre de lecture, mais tu sembles quand même avoir réussi à passer outre pour apprécier ce tome.

    Aimé par 1 personne

    • ducotedechezcyan dit :

      Apparemment ce serait trop compliqué d’éditer les tomes de série dans l’ordre chronologique d’écriture 😆
      Enfin comme tu dis, j’ai apprécié quand même 🙂

      Aimé par 1 personne

  2. Ping : Le Navigateur sur les Mers du Destin | Du côté de chez Cyan

  3. Ping : Cet été, j’ai lu: de la fantasy | Du côté de chez Cyan

  4. Ping : Cet été, j’ai lu: de la SFFF | Du côté de chez Cyan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.