Churchill m’a menti

9200000033551083

Churchill m’a menti, de Caroline Grimm, est un roman historique racontant l’occupation des Iles Anglo-Normandes pendant la 2e Guerre Mondiale.

L’histoire est racontée du point de vue d’une poignée d’habitants de l’île de Jersey. Tout commence pendant la Fête des Fleurs, une célébration locale maintenue malgré la guerre. Soudain tout bascule, les festivaliers sont attaqués par des avions allemands. Les occupants s’installent et les Anglais n’interviennent pas, laissant les habitants faire face seuls. Isolés du reste du monde, ceux-ci devront affronter les restrictions, la famine, la violence et les brimades et tenter de survivre.

Je n’avais jamais entendu parler de ce roman et c’est au détour d’une recommandation automatique sur le site internet de ma médiathèque que je l’ai découvert. Et quelle découverte! Churchill m’a menti m’a bouleversée et profondément remuée! Ce que je savais sur le sujet, je l’avais lu dans Le Cercle littéraire des Amateurs d’Epluchures de Patates, autant dire que mes connaissances étaient limitées et édulcorées.

Ici, l’auteure dévoile des pans de l’Histoire dans toute leur horreur, même si elle ne va pas à fond dans les descriptions sanglantes. Les quelques personnages que nous suivons ne sont ni des héros, ni des monstres, mais des humains ordinaires confrontés à l’impensable. La cruauté des uns, la lâcheté des autres, la détermination à survivre à tout prix (et à quel prix!), les privations et les crimes de guerre…

Caroline Grimm a pris le parti de nous raconter cette histoire du point de vue des personnages, en disant je, et de ce fait ne juge pas, se contente de rapporter les choses. En tant que lecteur, on se retrouve dans la tête des collabos comme des autres, de ceux ceux qui essaient juste de survivre à la situation ou qui essaient d’en profiter. Leurs révoltes, leurs coups durs, leurs sentiments, leur découragement. On passe par toutes ces phases avec eux et on souffre pour eux.

Au fil du récit, les conditions se durcissent, les sujets plus difficiles sont abordés, avant l’épilogue, choquant pour le voile d’oubli et de pardon qui semble avoir été si facilement déposé sur ces terribles évènements.

La plume de Caroline Grimm est fluide, prenante. Le récit est sobre, mais sonne juste. Il est entrecoupé des notes de voyage et de recherches de la narratrice, qui racontent son chemin sur les traces des personnages. Ce livre est difficile à lâcher et les pages se tournent rapidement, dans l’espoir de découvrir à la fin que les personnages auxquels on s’est attaché vont survivre et se reconstruire après la guerre. Je ne vous dirai pas ce qu’il en est, je vous conseille de lire ce livre et de le découvrir par vous-mêmes 😉

Une lecture très intéressante pour le contexte historique, bouleversante pour le côté humain et indispensable pour se rappeler à quoi l’intolérance et la guerre peuvent mener.

Le 1er coup de coeur de 2016, et pas des moindres!

***

Churchill m’a menti. De Caroline Grimm. Editions Flammarion. 265 pages.

Publicités
Cet article, publié dans Lecture, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

10 commentaires pour Churchill m’a menti

  1. Marine dit :

    Ah génial! Je cherche justement à lire du roman historique en ce moment, j’ai goûté aux Rois Maudits et depuis j’ai envie d’en savoir plus sur tous les sujets historiques possibles ^^!
    Après, faut-il avoir un minimum de connaissance pour bien comprendre ce livre ou est ce qu’il est plutôt abordable ?
    En tout cas ta chronique me donne vraiment envie 🙂 !

    Bonne journée 🙂

    • ducotedechezcyan dit :

      Si tu sais qu’il y a eu la guerre dans les années 40 et que les Allemands ont occupé une partie de l’Europe, c’est suffisant ^^ Le fait d’être dans la tête des personnages permet justement de se passer de trop en savoir, puisque qu’on découvre le situation à travers leurs yeux.
      Si tu le lis, tu me diras ce que tu en as pensé 😉

  2. Je note ce roman ! 😉
    Merci de faire grossir ma WL lol.
    Bises
    Johanna

  3. mamzette dit :

    D’accord, je le retire de ma wishlist et je commande. Mais si ça se termine vraiment trop mal, j’implante un virus sur ton blog.

  4. Ping : Challenge avec moi-même #4 – le retour | Du côté de chez Cyan

  5. Ping : Challenge avec moi-même #5 | Du côté de chez Cyan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s