Une Trace dans le Temps

Les Chroniques de St-Mary tome 4: Une Trace dans le Temps. De Jodi Taylor. Editions HC. 352 pages. 2015 (2019 pour l’édition française).

Pour voir ce que j’ai pensé des tomes précédents: 1. Un Monde après l’autre. 2. D’Echo et Echos. 3. Une seconde Chance.

J’ai reçu ce livre grâce aux éditions HC et à leur attachée de presse, merci à eux 🙂

Suite aux évènements des précédents tomes, nous retrouvons Max et les équipes de St-Mary face à une nouvelle menace. La seule solution qui semble se présenter est de fuir à toutes jambes… à travers le temps.

Ce tome démarre immédiatement après la fin du précédent, quelques heures seulement se sont écoulées entre les deux opus. Du coup on entre très vite dans le vif du sujet et on peut donc dire que la mise en place n’a jamais été si rapide. Une Trace dans le Temps reprend un schéma similaire aux tomes précédents et se divise grosso-modo en 3 parties. Globalement, les deux premières sont assez longues, même si elles font avancer le récit c’est parfois un peu répétitif. La dernière est celle où on fait tout péter pour régler la situation et conclure sur ce qui sera le point de départ du tome suivant. On n’est pas autant dans le cliffhanger que dans le tome 3 (même si ce n’était pas non plus super frustrant), mais une fois encore, l’autrice annonce une nouvelle direction pour la suite.

Dans l’ensemble, ce 4e tome a les défauts et les qualités des précédents. C’est distrayant, assez fun (on a moins d’occasion de rire ici, mais il y a quand même des moments grandioses dans le n’importe nawak 😆 ), fluide et il y a de bonnes idées. Ce que j’apprécie le plus dans ces livres, c’est l’aspect voyage dans le temps et, de ce point de vue, il y a une nette amélioration par rapport au tome 1. Par contre, ce qui me chiffonne, c’est qu’on ne sent pas d’évolution qualitative: les aventures se suivent et se ressemblent à la fois dans leur construction et dans les idées pour résoudre les problèmes. Il y a plein de personnages qui deviennent interchangeables à force d’être sacrifiables et si le tome 3 avait permis de rebooter un peu le concept, l’autrice n’a pas suffisamment exploité ce reboot pour donner une autre dimension à son univers.

En bref, c’est toujours fun, distrayant et l’aspect voyage temporel est sympa (même s’il a tendance à devenir anecdotique parfois), mais ça manque un peu d’ambition et de nouveauté s’agissant de faire évoluer le concept. L’autrice reste dans sa zone de confort, en quelque sorte, et propose toujours plus ou moins la même histoire dans différentes versions. J’espère qu’elle saura se renouveler un peu plus dans le tome 5, à paraître en février prochain.

Une lecture sympathique, mais la lassitude pourrait finir par s’installer si le schéma n’évolue pas un peu.

Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Une Trace dans le Temps

  1. Ping : Hier ou jamais | Du côté de chez Cyan

  2. Ping : En Cas de Problème | Du côté de chez Cyan

  3. Ping : Petits Arrangements avec l’Histoire | Du côté de chez Cyan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.