Mort à Devil’s Acre

Charlotte Ellison et Thomas Pitt tome 7: Mort à Devil’s Acre. Editions 10/18, collection Grands détectives. 286 pages. 1985.

Mon avis sur les tomes précédents: 1. L’Etrangleur de Cater Street. 2. Le Mystère de Callander Square. 3. Le Crime de Paragon Walk. 4. Resurrection Row. 5. Rutland Place. 6. Le Cadavre de Bluegate Fields.

Un homme est retrouvé assassiné et émasculé dans le quartier mal famé de Devil’s Acre. Thomas Pitt, chargé de l’enquête, va à nouveau devoir se plonger dans les bas-fonds de la ville, mais aussi dans sa bonne société, tout en tentant de maintenir Charlotte en dehors de son enquête.

Autant le dire tout de suite, ce tome est le moins bon de la série jusqu’ici, la faute à une fin extrêmement bâclée et dont les révélations semblent sortir de nulle part. Dans cette série, les fins sont toujours rapides et abruptes, mais ici ce n’est même pas le minimum syndical, on a l’impression que l’autrice en avait assez de son intrigue et voulait juste en finir.

Le roman n’est pas dénué de qualités malgré tout, il traite de sujets intéressants, notamment la condition des femmes et des classes pauvres, de la prostitution et des injustices sociales.

Ce tome est dans la lignée du précédent et met l’accent sur la différence de traitement entre les hommes et les femmes: les personnages sont plus choqués par la prostitution masculine que par la prostitution féminine et partent du principe que l’émasculation rend le crime encore pire que lorsqu’il est question de violences perpétrées sur des victimes féminines. Comme toujours, cet aspect est bien traité, on nous présente les choses sans expliciter et ça suffit à la démonstration.

Malgré tout, je reprocherais à cet opus de ressasser les mêmes thèmes que dans le précédent. Même s’il y a beaucoup à dire sur ces thèmes, il aurait été judicieux de les exploiter différemment pour éviter l’effet de répétition.

Dans l’ensemble, ç’a été une lecture prenante, la plume reste efficace, mais j’ai eu un peu l’impression de relire le tome précédent par moments et la fin était décevante.

Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Mort à Devil’s Acre

  1. Je t’avoue qu’en lisant ton avis, je me suis fait la réflexion que les thèmes évoqués me semblaient redondants bien qu’intéressants.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.