Des BD en pagaille #27

Superman pour demain tome 2Superman. Pour demain 2e partie. Scénario de Brian Azzarello. Dessin de Jim Lee. Editions Eaglemoss Collections et DC Comics. 152 pages. (2004)

Suite au 1er tome, nous retrouvons Superman confronté aux conséquences des précédents évènements et qui vont impliquer en partie certains membres de la Justice League.

Je n’en dis pas plus pour ne pas spoiler (et je vous déconseille de lire les résumés disponibles si vous n’avez pas lu  le tome 1).

J’avais bien apprécié le début de cette aventure, je suis un peu plus mitigée sur cette 2e partie, que j’ai trouvé intéressante, mais souvent embrouillée. Je dois reconnaître que je n’ai pas tout compris à cette histoire et ce n’est pas seulement parce que je n’en sais pas assez sur l’univers de Superman. Certaines scènes semblent tomber comme un cheveu sur la soupe et certains points auraient mérité d’être explicités.

Je reste fan du dessin de Jim Lee, mais ça n’a pas suffi à rendre ma lecture plus que sympathique. J’étais contente d’arriver au bout et de pouvoir passer à autre chose. Dommage…

***

Batman - La Splendeur du PingouinBatman. La Splendeur du Pingouin. Scénario de Gregg Hurwitz et Jason Aaron. Suivi de Rira bien… Scénario de Jason Aaron. Dessin de Dave McCaig. Editions Eaglemoss collections et DC Comics. 140 pages. (2011/2008).

La 1e histoire raconte comment Oswald Cobblepot est devenu le Pingouin et comment il règne en partie sur Gotham City. La 2e est un épisode très court basé sur la façon dont les brimades qu’il a subies étant jeune ont faussé ses rapports avec les autres et développé sa cruauté.

J’ai préféré la seconde histoire du fait de sa brièveté et de son dessin plus dynamique. La lecture de La Splendeur du Pingouin m’a semblé longue et un peu fastidieuse, en partie parce que j’ai trouvé les évènements racontés un peu répétitif, en partie parce que les dessins, très sympas mais très sombres, rendaient mon avancée plus compliquée. Certains phylactères par exemple sont gris foncés avec un texte noir, d’autres avaient une police minuscule. J’avais les yeux explosés en arrivant à la fin. Bien sûr ça n’enlève rien à la qualité, mais pour le confort de lecture on repassera.

Bon sinon les histoires étaient sympas, mais ça manquait d’action à mon goût et je n’ai pas été super emballée par cette version du Pingouin, alors que c’est un de mes personnages préférés dans la plupart des versions portées à l’écran.

A lire pour découvrir le personnage, mais pas indispensable à mon avis.

***

Justice League L'Odyssée du MalJustice League. L’Odyssée du Mal. Scénario de Geoff Johns. Dessin de Jim Lee, Gene Ha, Carlos d’Anda, Ivan Reis, Joe Prado, David Finch et Ethan Van Sciver. Editions Eaglemoss collections et DC Comics. 131 pages. (2012)

Cette histoire fait directement suite à Justice League: Aux Origines qui racontait la 1e aventure commune de Batman, Superman, Wonder Woman, Flash, Aquaman, Green Lantern et Cyborg. Ici l’équipe se reforme pour combattre un super-méchant du nom de Spore, qui n’est que la 1e étape vers une intrigue plus large. Une fois encore, les problèmes de confiance et d’ego vont dérégler un peu la mécanique, mais humaniser nos super-héros.

Comme avec le précédent tome, je me suis éclatée dans cette lecture. Il y a beaucoup d’action, des thèmes intéressants sont développés au fil du récit et beaucoup d’humour parsème l’ensemble. J’ai bien aimé l’alternance des points de vue entre la League, ARGUS et le méchant, qui apporte un réel plus à l’histoire. Le personnage de Steve Trevor, en particulier, m’a bien plu. Je regrette par contre que certains membres de l’équipe restent encore en retrait, même si je suppose qu’on en apprendra davantage sur eux dans la suite.

La qualité des dessins est variable, ça va du sublime au passable pour certaines planches. Ce qui s’explique sans doute par la multiplication des dessinateurs ayant travaillé sur ces épisodes. On tire quand même plus vers l’excellence, heureusement.

Dans l’ensemble, une super lecture 🙂 J’ai très hâte de lire la suite!

Publicités
Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Des BD en pagaille #27

  1. Ping : Ce que j’ai lu en février | Du côté de chez Cyan

  2. Ping : Des BD en pagaille #28 | Du côté de chez Cyan

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s