Perceval le Gallois

Le Cycle du Graal tome 6: Perceval le Gallois. De Jean Markale. Editions Pygmalion. 331 pages. 1995.

Pour voir mon avis sur les tomes précédents: 1. La Naissance du Roi Arthur. 2. Les Chevaliers de la Table Ronde. 3. Lancelot du Lac. 4. La Fée Morgane. 5. Gauvain et les Chemins d’Avalon.

Suite aux aventures racontées dans les tomes précédents, nous faisons cette fois connaissance avec Perceval, ce qui permet aux différentes intrigues d’avancer davantage dans la direction du Graal.

Avec ce personnage, on est loin de Lancelot ou Gauvain. Perceval, c’est le gros bourrin pas très futé, qui ne sait rien sur rien, n’est pas vraiment doué pour les relations humaines et utilise plus facilement ses armes que son cerveau. Si vous connaissez la série Kaamelott, le personnage réécrit par Alexandre Astier est assez fidèle ^^ La différence ici, c’est que Perceval est un tombeur, malgré sa cervelle de moineau mal dégrossi.

D’ailleurs, c’est un peu là que ça a pêché, au début, vu qu’il agresse littéralement la première femme qu’il rencontre une fois sorti de sa cambrousse. ça fait grincer des dents. Heureusement, il apprend rapidement à être un peu plus délicat, même s’il a tendance à essayer de « séduire » le moindre jupon qui passe. Il faut dire que les femmes qui peuplent le récit s’énamourent facilement et rapidement de ce gros benêt.

En dehors de ses love stories en série, Perceval affronte aussi chevaliers, sorcières et autres ennemis à la chaîne. C’est parfois un peu répétitif, mais c’est un peu le genre qui veut ça. Cet aspect était d’ailleurs déjà présent dans les tomes consacrés aux autres chevaliers de la Table Ronde. La magie tient toujours une belle part dans l’intrigue, également. Certains épisodes semblent un peu obscurs ou bizarres, malgré les explications fournies par Jean Markale sur l’origine et le symbolisme du récit.

Ici on voit quand même que, malgré le côté répétitif des aventures rencontrées par les protagonistes, on avance dans la quête du Graal et que le dénouement approche, même s’il reste encore deux tomes dans la série.

Une bonne lecture, je recommande la saga si le sujet vous tente.

Cet article, publié dans Lecture, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Perceval le Gallois

  1. Ping : Ce que j’ai lu en octobre | Du côté de chez Cyan

  2. Ping : Galaad et le Roi Pêcheur | Du côté de chez Cyan

  3. Ping : La Mort du Roi Arthur | Du côté de chez Cyan

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.